News Ticker

Municipales à Marseille : qui sont les candidats à la mairie ?

Les élections municipales arrivent à grands pas. Voici un petit tour d’horizon des neufs candidats déjà déclarés pour les 15 et 22 mars prochain. D’autres noms sont encore attendus. 

Sébastien Barles (EELV)

Le parti de Yannick Jadot a tranché le samedi 4 octobre 2019 et c’est Sébastien Barles qui représente à ce jour la tête de liste d’Europe Écologie Les Verts. Pour le candidat, Marseille est la ville la plus polluée, la plus embouteillée et la plus inégalitaire de l’Hexagone. Sébastien Barles porte un projet  qui a été co-construit avec des hommes politiques mais aussi des associations ainsi que des citoyens marseillais.

Sophie Camard et Mohamed Bensaada (LFI)

Elle est suppléante du député La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon et ancienne conseillère régionale Paca de 2010 à 2015. Il est acteur associatif des quartiers Nord et militant LFI. Ils ne se voient pas comme “candidats“ mais plutôt comme “co-chefs de file » derrière le Parti de Jean-Luc Mélenchon. Les deux leaders n’ont pour l’heure aucun programme défini mais des axes qui tournent autour du logement, du port de Marseille, de culture et des espaces verts.

Samia Ghali (DVG)

Sous la bannière Divers Gauche, l’élue socialiste souhaite briguer la mairie de Marseille avec son micro-parti “Marseille avant tout“ qui compte près de 4000 adhérents. La sénatrice de 51 ans issue des quartiers Nord est, selon elle, très ancrée dans la vie locale. L’ancienne maire des 15e-16e estime que “cela représente un atout considérable“. En septembre la candidate déclare dans les colonnes de la Provence, qu’elle est prête à s’unir avec tout le monde, sauf avec les extrêmes.

Bruno Gilles (LR)

Sénateur Les Républicains, Bruno Gilles est le premier candidat de droite à la mairie de Marseille. Le candidat a reçu le soutien de Renaud Muselier, le Président de la Région. Bruno Gilles travaille depuis près de 10 mois sur cette course aux municipales, son ambition est d’engager Marseille dans une dynamique économique de long terme.

Christophe Madrolle (UDE)

Il est secrétaire général de l’Union des démocrates écologistes (UDE) mais aussi conseiller municipal des 4e et 5e arrondissements de Marseille et c’est le 5 septembre 2019 dans les colonnes de La Provence qu’il annonce son intention de briguer la mairie de Marseille. Pour le candidat de l’UDE, la ville doit devenir le futur de la transition écologique et ses principaux chantiers seront le transport avec l’installation d’un monorail entre Marseille et Aix-en-Provence et l’emploi. Il souhaite aussi mettre en place une “université de la mer“.

Benoît Payan (PS)

Le mardi 23 juillet, le bureau du parti Socialiste désigne à l’unanimité Benoît Payan comme tête de liste pour représenter les socialistes dans ce climat de reconstruction de la gauche avec une demande forte de rassemblement des différentes tendances. Pour le candidat, l’objectif premier est sa lutte contre l’injustice sociale. Benoît Payan se dit “fervent opposant de la politique de menée par Jean-Claude Gaudin“.

Michel Pinard (Sans étiquette)

Ambassadeur à la retraite, Michel Pinard se présente comme candidat sans étiquette. Il se présente comme candidat indépendant derrière son “projet Marseille 2020“. Pour l’homme de 65 ans la priorité sera la salubrité de la ville et la sécurité des Marseillais.

Stéphane Ravier (RN)

Le sénateur et conseiller municipal de la ville de Marseille a lancé sa campagne pour les municipales le 19 septembre. L’homme du Rassemblement National n’a pas de programme précis actuellement mais ses principaux axes de prédilection sont la sécurité, l’immigration, la propreté et le logement.

Martine Vassal (LR)

La Présidente de la métropole Aix-Marseille-Provence est la seconde candidate de droite à la mairie. Martine Vassal a le soutien de Jean-Claude Gaudin, l’actuel maire. La présidente de la métropole n’a pas encore de programme mais six projets dévoilés. Parmi eux, elle souhaite consolider la police, agir pour l’emploi ainsi que mettre en place un “plan Charlemagne“ pour les écoliers marseillais.

Les candidats LREM

Pour la république en marche de nombreux noms circulent pour la tête de liste. Parmi eux : Saïd Ahamada, député en Marche de la 7e circonscription des Bouches-du-Rhône. Jean-Philippe Agresti, doyen de la faculté de droit d’Aix-en-Provence. Yvon Berland, président  d’Aix-Marseille université. Johan Bencivenga l’ancien président de l’Union Patronal 13. Actuellement LREM a mandaté Jean-Pierre Borello pour déterminer lequel de ces candidats est le plus à même de représenter le parti politique lancé en avril 2016 par le président de la république, Emmanuel Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*