News Ticker

Et un, et deux, et trois … galas, pour les JCO

Les grandes baies vitrées du Bistrot Méjanes laissent entrevoir des étudiants sur leur 31, qui se déhanchent sur de la musique. Et pour cause, ce vendredi 24 janvier les magistériens se retrouvent pour leur traditionnel Gala, avant afin de dire au revoir aux troisièmes années.

Foie gras, crudités, tarte végétarienne ou gâteau au chocolat, les convives se régalent. Après quelques verres de « lèche-moi » un cocktail home-made de la maison hôte, les langues … se délient! Les discussions endiablées s’enchainent. Pour les curieux et/ou les amateurs, le breuvage mystère contenait du gin, du gingembre, du sirop de cassis et de l’eau pétillante.

Après quelques échanges formels, le directeur du Magistère Gil Charbonnier a prononcé le fameux discours annuel afin de transmettre ses vœux de meilleure année aux magistériens, mais aussi de féliciter certains de nos brillants étudiants.  Louis Guillaume a réussi ses concours de la fonction publique, il nous quittera pour Lyon en fin de semaine. Il en a aussi profité pour féliciter la Présidente du Bureau des Etudiants, Agathe, pour cette organisation: même si elle n’a malheureusement pas pu se rendre à l’événement. M. Charbonnier a alors profité de l’occasion pour remercier chaleureusement Cécile, le bras droit du BDE, pour son implication, tout en la félicitant pour son excellent parcours au sein de la formation.

« J’espère que ce troisième Gala des JCO va inscrire cette tradition dans la formation, et que celle-ci puisse perdurer, c’est un moyen de créer de la cohésion entre les promotions » a affirmé le directeur dans son discours. Pour cette occasion, 35 étudiants ont pu venir fêter cette cohésion vendredi soir.

Robes, talons, paillettes et smoking, les étudiants ont sorti leurs plus beaux ensembles pour la soirée. Avec le contrôle du son, les convives se trémoussent sur leurs mélodies préférées. Certains se font même remarquer pour leurs pas rythmés … toujours plus fous les uns que les autres. La fête bat son plein. Malgré l’humidité à l’extérieur, l’ambiance est électrique sur la piste et les élèves se déchaînent. « On est toutes les deux contentes du résultat et on a eu de très bons retours » s’exclame Cécile qui a co-organisé l’événement avec Agathe.

Les étudiants ont bien sûr profité de l’événement jusqu’au bout! Et quand, à minuit, les lumières se sont rallumées, les plus motivés ont décidé de prolonger leur folle nuit à l’IPN, boîte de nuit du centre ville.

Reste donc à remercier les organisatrices. Et à espérer que la fête soit aussi folle l’année prochaine.

 

Jean-Baptiste Robert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*