News Ticker

Coups de cœur du 3 février 2020

Grégoire Cherubini

Rudy Gobert, la tête dans les étoiles !

C’est officiel depuis cette nuit : Rudy Gobert est sélectionné pour le All-Star Game. Il devient ainsi le troisième joueur français de l’histoire à être All-Star après Tony Parker et Joakim Noah. Une consécration supplémentaire pour le pivot du Jazz de l’Utah et de l’équipe de France qui a déjà remporté deux titres de meilleur défenseur de l’année en 2018 et 2019. Si le natif de Saint-Quentin avait été snobé par les entraîneurs de la conférence Ouest deux années de suite, il est cette fois récompensé pour ses performances, remarquables jusque dans les statistiques : 15,7 points de moyenne et 68,6% au tir cette saison. Il ne sera pas le seul joueur du Jazz à participer au All-Star Game puisque son coéquipier Donovan Mitchell est lui aussi sélectionné pour la première fois. Rendez-vous le 16 février à Chicago !

Hugo Chirossel

Kobe Bryant

Le 26 janvier dernier, Kobe Bryant nous quittait, victime d’un accident d’hélicoptère. Légende de la NBA, il laisse un vide pour tous les fans de basket tant son influence sur le jeu a été importante. Les hommages se sont multipliés depuis l’annonce de sa mort. Dans la plupart des franchises de la Ligue, les numéros 8 et 24 qu’il a portés durant sa carrière ont d’ores et déjà été retirés. On retiendra de lui ses cinq bagues de champion NBA, son match à 81 points, son légendaire fade away… mais surtout, la Mamba mentality : une détermination sans faille, un travail acharné, s’améliorer chaque jour. Nous avons également une pensée pour les huit autres personnes présentes dans l’hélicoptère et décédées elles aussi, dont faisait partie Gianna, fille de Kobe Bryant. Il faut maintenant que le monde du basket tourne la page. Si Kobe était encore là il nous dirait sûrement : « mettez un pas devant l’autre, souriez et continuez à avancer ».

Clara Blondiaux

I said a HIP HOP
Hip Hop Evolution est une mini-série de 4 épisodes qui porte sur l’émergence de cette musique. À l’aide d’images d’archives, ce documentaire nous plonge au cœur des soirées et des beats qui ont vu naître le Hip Hop. Accompagné du rappeur, Shad Kabango, on y rencontre les MC’s ( Ice-T, Dr.Dre…) et les DJ qui ont fait du Hip Hop la musique populaire que l’on connaît aujourd’hui. De New York à Los Angeles, ce documentaire nous montre comment une musique pensée comme alternative au disco est devenue le moyen de dénoncer l’oppression de la communauté noire (le groupe Public Enemy rappait en tenu militaire). La série nous démontre que cette culture ne se limite pas à de la musique, le Hip Hop est bien plus que ça, c’est un son, un mouvement et aussi une industrie.

Gaspard Dareths

Conseil Constitutionnel (QPC), 31/01/2020, Union des industries de la protection des plantes n° 2019-823 

Au départ, il y a une loi. Adoptée le 30 octobre 2018, elle interdit aux entreprises françaises de produire ou d’exporter des pesticides prohibés dans l’Union Européenne. Le but est louable mais il fait perdre aux industriels une belle part de marché. L’occasion pour eux de saisir le Conseil constitutionnel au motif que la Constitution garantit à ses citoyens leur « liberté d’entreprendre ».

Dans cette décision historique, le Conseil constitutionnel tranche et affirme, en se fondant sur la Charte de l’Environnement et la Constitution de 1946, que la recherche de la « protection de l’environnement » représente aussi un objectif de valeur constitutionnelle. En d’autres mots, la liberté d’entreprendre doit être garantie mais elle peut aussi être restreinte au nom de la protection de l’environnement. Il vaut mieux être pauvre sur une Terre viable que riche mais malade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*