News Ticker

Luka Karabatic : espoir du tennis, champion du hand

Le pivot du PAUC d’Aix-en-Provence, tout juste sacré champion du monde avec l’équipe de France au Qatar a connu un parcours étonnant. Un sacre pourtant impensable il y a quelques années. On vous explique pourquoi.

 Un parcours tennistique brillant

 Champion du monde, Luka Karabatic aurait pu ne jamais l’être. Le frère cadet de Nikola a explosé (très) tardivement sur les parquets du hand. C’est sur les courts de tennis qu’il s’est d’abord fait un nom. Pourtant issu d’une famille handballeuse, à l’âge de sept ans, il se retrouve avec une raquette à la main. C’est  alors parti pour treize années de balle jaune.

 A seulement onze ans, il remporte un titre de champion de France par équipe et devient un des trois meilleurs joueurs français de sa catégorie. Rien que ça. Plus tard, il intègre le pôle France de Boulouris, près de Nice. Il y reste qu’un an avant de retourner à Montpellier près de sa famille pour « préparer son bac dans de bonnes conditions ». Il est également suivi par un entraîneur national attribué par la Fédération de tennis qui continue à le tirer vers le haut. Âgé de dix-neuf ans, il est classé -4/6, ce qui fait de lui un des 150 meilleurs joueurs français, tout âge confondus, et donc un grand espoir du tennis tricolore !

 Le successeur de Didier Dinart

 Alors que beaucoup misent sur lui, Luka Karabatic met fin à sa petite carrière de tennis malgré son jeune âge et un avenir tout tracé. Il se met au hand, son premier amour. Quatre années de travail d’arrache-pied lui suffisent pour atteindre le haut niveau. En effet, en 2007 il entre au centre de formation de Montpellier AHB, intègre rapidement l’effectif professionnel et est sacré quatre fois champion de France avant de rejoindre le PAUC d’Aix-en-Provence où il évolue depuis 2012.

 Le gaillard de 2,02m fait ses débuts en Equipe de France aux côtés de son frère en 2011 lors d’une tournée en Argentine. En 2014, il est rappelé pour l’Euro au Danemark  et remporte sa première médaille d’or. Mais c’est cette année que le pivot d’Aix-en-Provence, longtemps dans l’ombre de son frère Nikola, se fait un prénom sur la scène internationale grâce à ses performances. Il remplit parfaitement la lourde tâche laissée par Didier Dinart, grand champion du hand français retraité et issu de la génération des Experts. Le sacre des Bleus permet à Luka Karabatic de remporter à 26 ans son premier Mondial, espérons que ce ne soit pas le dernier pour le nouvel espoir du sport français. Espoir du hand après l’avoir été au tennis.

Christelle Luciani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*