News Ticker

Jessica Chaine: journaliste à La Provence

Prénom: Jessica
Nom: Chaine
Année de naissance: 1985
Profession et fonction: Journaliste – Secrétaire de rédaction
Niveau de rémunération annuelle nette: entre 20 et 30 K€

jessicaQuand avez-vous avez quitté le Magistère et avec quel(s) diplôme(s)? Et quel a été votre parcours, universitaire et professionnel, depuis?
C’est en 2008 que j’ai obtenu le diplôme du Magistère ainsi qu’un Master 2 en Ingénierie politique au sein de l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence. En complément de ces deux formations, j’ai collaboré à une campagne électorale lors des élections municipales de 2008 et intégré le service communication et relations presse de LCP – Assemblée nationale, à Paris, durant 3 mois. Puis La Provence, où j’avais déjà effectué un stage en 2006 puis travaillé en 2007, m’a proposé un contrat saisonnier qui s’est prolongé en CDD puis en CDI, en 2009. Membre de l’équipe rédactionnelle des Alpes de Haute-Provence pendant 5 ans, j’y ai effectué différentes missions avant d’obtenir ma mutation, dans le Vaucluse, en mai 2014. Depuis, j’occupe un poste de secrétaire de rédaction à l’agence d’Avignon.

Quel(s) souvenir(s) gardez-vous du Magistère?
Je me souviens du Magistère comme d’une formation très enrichissante, avec des professeurs à l’écoute et des intervenants professionnels de qualité. Les cours dispensés offraient un bon dosage entre théorie et pratique. Les stages obligatoires et les missions Synergies permettaient de compléter cet enseignement. J’y ai appris beaucoup et, notamment, le travail en équipe. Cela m’a permis aussi de conserver de très bonnes relations avec plusieurs membres de la promotion.

Quels conseils d’orientation donneriez-vous à de futurs Magistériens et, plus généralement, à de futurs étudiants en journalisme et/ou communication?
Aux futurs Magistériens: intégrer cette formation est un premier pas dans la vie professionnelle. Ne ratez pas cette chance.
Aux futurs journalistes: faire une école c’est bien, se frotter à une rédaction, c’est mieux. Rien ne vaut l’apprentissage « sur le tas », auprès de professionnels dévoués, qui sauront vous transmettre la passion qu’ils ont pour le métier. Mais la profession évolue. Je vous conseille donc également de diversifier vos compétences.
A tous: quelle que soit la voie que vous choisirez, ne renoncez jamais à la rigueur dans votre travail, ni à votre vie personnelle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*