News Ticker

Régionales 2015 : Christophe Castaner, le candidat invisible de la région PACA

Alors que Michel Vauzelle (PS) cumule dix-sept ans de mandat à la présidence du Conseil régional, le défi de conserver la région PACA à gauche sera difficile à relever pour son successeur.  

 « Je suis le seul candidat de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ». Dans une interview publiée dans le quotidien Nice-Matin ce mardi 22 septembre, Christophe Castaner, candidat PS aux élections régionales en PACA, s’indigne. « Contrairement à Marion Maréchal-Le Pen et à Christian Estrosi qui sont ceux d’un programme national élaboré par leur parti et qui ont une ambition nationale ». Il espère toujours « rassembler la gauche » avant le 1er tour. Une gauche qui a du mal à faire campagne et à gagner du terrain au niveau national de par sa division. Un parti en déroute, comme le traduit l’initiative de Jean-Christophe Cambadélis de faire un référendum dans le but de savoir si le « peuple de gauche » est favorable à l’unité entre les socialistes et les autres forces de gauche.

Christophe Castaner regrette cette division et brandit « la menace » de l’extrême droite sur la région. En effet, le parti socialiste aura du mal à conserver la région PACA qu’il détient depuis 1998. La campagne est jusqu’à maintenant monopolisée par Marion Maréchal-Le Pen (FN) et Christian Estrosi (LR-UDI). Leur duel est de fait très médiatisé sur les chaînes d’information nationales et ne laisse pas beaucoup de place à la gauche. Ni aux autres candidats d’ailleurs, quasi-invisibles.

Mais qui est vraiment Christophe Castaner ?

 Né dans le Var, à Ollioules, il fait des études de droit à l’université d’Aix-en-Provence. Il commence par intégrer la direction juridique de la BNP en 1991, l’année de l’obtention de son DESS de droit et de son diplôme de Sciences pénales et de criminologie. Il devient ensuite directeur général des services adjoint à la mairie d’Avignon, puis directeur de cabinet du maire du Xe arrondissement de Paris, conseiller ministériel sous le gouvernement de Lionel Jospin, chef de cabinet de Catherine Trautmann (ministre de la Culture) en 1998 ainsi que chef de cabinet de Michel Sapin (ministre de la Fonction publique et de la réforme de l’État) entre 2000 et 2002. C’est également à cette période que Christophe Castaner revient dans sa région et devient Maire de Forcalquier, en 2001. De 2004 à 2012, il est conseiller régional, vice-président de la région Paca – région dont il brigue aujourd’hui la présidence.

Très bon communicant, il a l’habitude de se rendre sur le marché de sa ville, Forcalquier (l’un des plus réputés de la région) avec sa femme et ses deux filles chaque lundi matin. C’est un moyen pour lui d’être plus proche de ses concitoyens et de leurs préoccupations. Cette nécessité de proximité s’illustre également à travers ses comptes sur les réseaux sociaux. Il partage sur Facebook tous ses déplacements professionnels, ce qu’il fait également sur Twitter. Mais il « tweete » également des commentaires plus personnels ou plus portés sur l’actualité en général. Un hashtag a même été lancé dans le cadre de sa campagne pour les élections: #AmbitionPaca.

Les combats qui lui tiennent le plus à cœur figurent parmi les priorités de son programme: développement de l’emploi et lutte contre le chômage et les inégalités, sans oublier la mise en œuvre de la transition énergétique.

 Sofia Colla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*