News Ticker

[EDITO] Plus de chamailleries que de propositions

Le Fil Info a suivi pour vous le débat organisé mercredi 21 octobre par La Provence entre Christophe Castaner (PS), Sophie Camard (EELV), Christian Estrosi et Marion Maréchal Le Pen. Après sa diffusion sur Europe 1 et I-télé, voici ce qu’en ont pensé les journalistes du Magistère.

Débat des Régionales : on n’est pas plus avancé. Entre les cinq coupures pub et les multiples piques que se sont adressées les candidats, on n’a pas vu grand chose. Dans les locaux sombres et austères de la Friche, Christian Estrosi attaque Marion Maréchal-Le Pen qui s’en prend à Christophe Castaner qui à son tour tacle Christian Estrosi, pendant que Sophie Camard lève le bras pour prendre la parole…. et attaquer Le Pen !

A part ces chamailleries sur leurs bilans respectifs (avec des chiffres dont l’origine reste à vérifier), peu ou pas de propositions. Au programme, les sempiternels débats sur la construction des mosquées, la sécurité dans les lieux publics et les repas de substitution dans les cantines. Quid des compétences de la région et de vraies visions? Finalement on a eu droit à un cirque médiatique auquel on est habitué sur les antennes nationales. Europe 1 et I-télé, de part leur large diffusion et les thèmes abordés, se sont éloignés des enjeux locaux que nourrissent les Régionales à venir. On comprend pourquoi nos confrères de La Provence se sont retrouvés réduits à un rôle si marginal…

Forcément, les deux bêtes médiatiques que sont C. Estrosi et M. Maréchal-Le Pen ont tiré avantage de leur expérience face à deux inconnus du grand public : S. Camard et C. Castaner.

On parle déjà d’un taux d’abstention de 50% et, pourtant, aucune nouveauté, ni dans le format ni dans le fond, n’a été présentée pour attirer l’électorat. En définitive, le prochain débat I-Télé-Europe 1 dans le Nord risque de ressembler à un copié-collé… seuls les noms différeront.

Cécile ALLEGRE

Xavier PONROY

Robin GABASTON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*