News Ticker

Quand la Disco-soupe passe à table

Le Collectif pour l’Action Sociale à Aix en Provence (CASA) et l’Association de Protection de la Nature et des Animaux (APNA), deux assos étudiantes de Sciences Po Aix, organisaient mardi 6 novembre une disco-soupe au Café Culturel Citoyen. Une initiative solidaire avec un double objectif : lutter contre le gaspillage alimentaire et soutenir financièrement le café des 3C.

Le concept de disco-soupe consiste à préparer et distribuer gratuitement un repas cuisiné à partir de la récupération d’invendus. Ce type d’événements est régulièrement mené par les membres du CASA. L’association solidaire agit considérablement auprès des demandeurs d’asile sur Aix et Marseille, au travers d’ateliers, de cours de français, et d’aide à l’intégration. Il s’agissait là de leur cinquième disco-soupe. Elle s’est faite en collaboration avec l’APNA, l’association environnementale de SciencePo. « En plus de la visée sociale, c’est une façon de lutter contre le gaspillage alimentaire, évidemment on s’est senti concernés » explique Virginie Girerd, la présidente de l’APNA.

Un investissement associatif et étudiant

Les préparatifs de la disco-soupe ont commencé dès lundi matin. Plusieurs bénévoles du CASA et de l’APNA ont fait le tour des magasins de proximité, des supérettes, des boulangeries et du marché aixois pour récupérer un maximum d’invendus. « Nous ne sommes pas allés voir dans les grands supermarchés comme les années précédentes, ils nous donnaient en quantité impressionnante et on ne savait pas quoi faire de 600 paquets de salade » ajoute la présidente du CASA, Araxane Le Mouel. D’autres denrées ont été récupérées jusque dans la soirée de mardi.

Un atelier cuisine était prévu toute l’après-midi. À partir de 13h chacun était le bienvenu pour donner un coup main aux découpes de légumes, à la préparation des compotes et autres plats prévus. En plus des membres du CASA et de l’APNA, les bénévoles du café, les clients et des personnes extérieures à l’organisation ont aussi mis la main à la pâte.

A 20h, le buffet s’est rempli d’entrées et de plusieurs marmites de plats chauds. Même chose pour le deuxième service, il offrait un large choix de desserts entre fruits, compotes maison, pâtisseries orientales et même viennoiseries. Un repas complet qui a ravi les papilles de toute la salle. Accessible à prix libre, chacun donnait ce qu’il souhaitait dans la tirelire prévue à cet effet.

Un soutien pour le 3C

Le Café Culturel Citoyen est avant tout un lieu de rencontre. Entièrement tenu par des bénévoles et des services civiques, chaque soir il accueille des concerts, des débats, des expositions et différents ateliers. C’est à Clara Ajlani à la fois bénévole au CASA et au 3C, que l’on doit l’idée d’une collaboration entre les deux associations. « Le 3C est un lieu qu’il faut préserver parce qu’il est unique à Aix. Le cadre et le concept colle totalement avec le projet de disco-soupe, puis c’est l’hiver, alors au moins ici on est au chaud » affirme-t-elle. Les associations ont précisé que tous les bénéfices de la soirée seraient reversés au 3C.

Les trois structures semblent en osmose sur l’organisation de la disco-soupe. Tout au long de la soirée, leurs publics respectifs s’apprivoisent et se mélangent. C’est sans compter sur le concert du Club Musique de SciencePo qui assure l’ambiance avec des reprises de titres cultes. Le café ne désemplit pas et un sourire s’affiche sur tous les visages. Entre le succès du buffet, l’ambiance et le partage qui en découlent, la disco-soupe a tout d’une réussite.

Cécile Vassas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*