News Ticker

Magisterium 2017: « Fortitudo et Honoris » (2)

Alexandre Reynaud, capitaine des équipes sportives T.L

3 questions à Alexandre Reynaud

« Je pense qu’on sera vraiment un groupe difficile à battre ! »

En tant que capitaine, comment ressens-tu la motivation de tes joueurs ? 
Chacun s’implique de plus en plus, c’est dans l’esprit de tout le monde. On parle tous de stratégie et de composition d’équipe ! Pour les anciens, on se remémore des moments de l’année dernière. On se lève en pensant au Magisterium et on se couche en pensant au Magisterium!

Par rapport à la motivation des JCO l’année dernière, trouves-tu qu’elle est plus ou moins forte cette année ? 
C’est assez dur à dire. Il y a moins d’adrénaline car l’année dernière on se déplaçait,  c’était une sorte de mission. Cette année, c’est sur nos terres, c’est différent dans la mesure où on accueille les autres équipes. Le sentiment n’est pas le même mais on est tout autant motivé, voire plus vu qu’on a un titre à défendre, en plus à domicile.

Penses-tu que les équipes soient « on fire » ?
Oui à 100% ! On a la chance d’avoir des équipes qui se sont plus ou moins formées seules lors des premiers entrainements de cohésion en septembre. Les 1A  se sont plutôt dirigés vers le foot et les 2A vers le volley et le hand. Tout le monde se sent impliqué et ça se voyait déjà pendant les entrainements du premier semestre mais encore plus depuis qu’ils se sont intensifiés il y a quelques semaines. Je pense qu’on sera vraiment un groupe difficile à battre ! On a envie d’en découdre.

Salomé Moisson et Claire Benassar

Micro-trottoirs

Aix is on fire … et vous ? 

Renaud de Lorgeril, 20 ans, étudiant au Magistère de Droit des Activités Economiques (MDAE), Paris

« Certains veulent absolument rapporter la coupe, d’autres semblent plus intéressés par les nuits aixoises, mais tout le MDAE est on fire ! Depuis trois semaines les équipes de volley et footsal s’entraînent mais sont peu coordonnées. Nos cheerleaders sont quant à elles prêtes à enflammer le Sud. »

Maïlys Le Chêne, 20 ans, étudiante au Magistère Droit des TIC, Poitiers

« Notre motivation est à son maximum et on a hâte que les épreuves commencent. Même si notre entraînement a débuté fin janvier on entend bien remporter le Magisterium. Mais les JCO nous paraissent aussi bien déterminés, et très investis dans l’organisation de cet événement. »

Romane Teillet 

Magisterium 2017: « Fortitudo et Honoris »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*