News Ticker

Un concert étudiant très réussi à Aix-en-Provence

@Maxence Gevin

Des étudiants du conservatoire aixois Darius Milhaud ont organisé un concert gratuit à l’amphithéâtre de la Verrière (Cité du Livre). La soirée a été l’occasion de partager, avec un public venu nombreux, leurs compositions pour un moment tout en fraîcheur et simplicité.

17h45. Les derniers préparatifs et ajustements sont rapidement opérés par les techniciens et les musiciens. Essais des micros, accordements des instruments, vérifications du jeu de projecteur, rien n’est laissé au hasard. L’amphithéâtre de la Verrière, construit sur le modèle romain avec des gradins disposés en arc de cercle et une scène très proche, est en pleine effervescence. La tension monte chez les artistes dont on sent les derniers gestes de préparation parfois mal assurés. Le concert va débuter. Les élèves du conservatoire Darius Milhaud sont sur le point de présenter le fruit de longs mois de travail et de perfectionnement.

Quelques minutes avant 18 heures, les gradins de la structure commencent à se remplir progressivement, quelques Aixois venant se mêler aux familles déjà en place. Malgré l’affluence encore assez faible, on ressent la chaleur humaine qui habite les lieux. Peu avant le début de la performance, les organisateurs distribuent un ticket à chacun des spectateurs. Même si l’entrée n’est pas payante, ce procédé permet de recenser avec précision le nombre de personnes présentes. Au moment où la première note retentit une grosse cinquantaine d’hommes et de femmes garnissent l’assistance.

Le premier groupe d’étudiants se lance. La composition, particulièrement rythmée, crée immédiatement une ambiance immersive. Accompagnée par piano, batterie et guitare, la chanteuse fait immédiatement découvrir une voix surprenante et très profonde. La deuxième musique est d’un genre assez proche tandis que la troisième se démarque par son côté plus calme et feutré.
S’en suit une courte pause durant laquelle quelques instruments sont ajustés ou réaccordés avant de laisser place à un autre groupe. Durant ce rapide intermède, quelques personnes se répondent à coup de bruits de hibou, ce qui déclenche un éclat de rire général dans la salle. Les étudiants, une fois installés, se lancent à leur tour dans l’expression de leurs compositions personnelles. Cette fois, une voix masculine interprète admirablement quatre morceaux à consonance folk.

Après une ultime brève coupure, l’ensemble des étudiants se réunit pour clôturer la soirée sur quelques reprises originales. S’y ajoute une nouvelle chanteuse qui fait à son tour entendre sa puissance vocale.

Au final, une soirée plaisante pour les étudiants qui ont pu faire découvrir et interpréter leurs œuvres. Le public a pour sa part pu apprécier les textes recherchés et les compositions originales de ces musiciens en herbe.

Maxence Gevin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*