News Ticker

Sandrine Schemba : « Cette formation m’a certainement donné l’audace de me reconvertir »

Nom : Sandrine Schemba
Âge : 42 ans
Promotion : 1995-1998
Métier actuel : Psychopraticienne analytique et sophrologue

 

Quelle profession exercez-vous aujourd’hui et quel a été votre parcours professionnel ?

Je suis psychopraticienne analytique et sophrologue, actuellement en doctorat pour devenir psychanalyste. Après avoir obtenu un équivalent au Bac L, été major de promo en BTS action commerciale au Lycée Périer, et après une maîtrise de Science éco à U3 à Aix-en-Provence, je me suis tournée vers le journalisme. J’ai été engagée en tant que journaliste littéraire et sportive pour des magasines spécialisés (Tennis Région et Société des Poètes Français) avant de travailler pour la presse quotidienne régionale pendant plus de 10 ans (La Provence, La Voix du Nord et Ouest France). J’ai finalement changé de voix pour me reconvertir vers la sophrologie relationnelle en 2013.

Que vous a apporté le Magistère JCO ?

Le Magistère m’a appris à structurer mes écrits, ma pensée, à optimiser ma force de travail, et travailler ma culture générale. Je me suis épanouie en m’ouvrant à différentes thématiques. Cela m’a certainement donné l’audace de me reconvertir après plusieurs années dans la presse. J’ai enfin su franchir le cap et m’orienter vers le domaine qui allie ma passion des mots et des relations humaines : ma profession actuelle de psy.

Quel est le meilleur souvenir du Magistère ?

Mes meilleurs souvenirs sont les cours de géopolitique et d’expression écrite. J’étais passionnée par ces matières pour l’apport riche en données historiques pour le premier et les exercices proches d’une rédaction journalistique pour le second. On avait fondé un journal : « La Plume ». Cela m’a donné une base utile pour mon expérience de journaliste à la sortie du Magistère.

 

Jade DA COSTA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*