News Ticker

Présélection d’éloquence : les résultats sont tombés

Présélection de l'épreuve d'éloquence 2017 Crédit photo: BDE Magistère JCO

Le magisterium 2017, c’est dans un mois et demi. Dans le cadre de la compétition, des présélections pour le concours d’éloquence ont eu lieu le lundi 6 février, à Forbin. Cerise, Marion et Xavier se sont livrés une “guerre des mots” avec, comme objectif, de représenter fièrement le magistère JCO.

Une place pour trois magistériens. Mais trois candidats aux personnalités bien différentes: Cerise, Marion et Xavier.

La première, Cerise, est une habituée des concours: elle se présente sereine 24h avant son oral. “Je ne suis pas de nature stressée mais on verra si c’est toujours le cas demain avant mon passage”, déclare-t-elle. Xavier et Marion, eux, sont moins rompus à l’exercice… Mais là où le premier est conscient que Cerise possède un avantage, Marion se concentre sur sa prestation: “je préfère ne pas trop m’intéresser à ce que font les autres, je vais essayer de faire de mon mieux”.

Le jour de l’épreuve les candidats, et le public, se sont donnés rendez-vous dans une salle au premier étage du site Forbin. Un jury est également présent. Il est composé de Gil Charbonnier, le directeur, et de deux professeurs du magistère, Damien Frossard et Thierry Noir. Ils sont informés des modalités de vote par l’organisateur, le BDE du magistère. Ce dernier a décidé de procéder à un tirage au sort, afin de désigner l’ordre de passage des candidats.

Devant une quarantaine de personnes, c’est Marion qui s’est présentée la première. Elle a dû répondre à une problématique assez originale, “Les anges de la télé-réalité iront-ils au paradis ?” Xavier, qui est passé en deuxième, a eu un sujet beaucoup plus électrique: “Claude François était-t-il un mec branché ?” Enfin, Cerise s’est penchée sur une question plus universelle: “Les plus courtes sont-elles les meilleures ?”.

Après la fin des passages, Thierry Noir a pris la parole. Il a commenté leurs prestations, puis a donné des conseils pour améliorer le positionnement du corps pendant un oral.

Après délibération, c’est Xavier qui a été désigné grand vainqueur de ces présélections. Sous les applaudissements, le gagnant a prononcé un petit discours devant ses compagnons. Après avoir reçu les félicitations de ses camarades, le magistérien s’est confié “je suis très fier, très honoré, c’est une grosse tâche, car notre ambition est de gagner le magisterium et ça passe par l’éloquence. Je vais me faire aider par Bertrand qui a participé à cette épreuve l’année dernière, et par les deux candidates d’aujourd’hui si elles le veulent. Toutes les idées sont les bienvenues”. Xavier a également félicité ses concurrentes du jour “J’ai trouvé les deux filles très fortes, elles ont mis une touche féminine avec une délicatesse dans les mots, surtout Marion avec un texte très poétique. Cerise, quant à elle, avait un très beau langage corporel, et son texte était hyper documenté !”.

Damien Frossard, professeur en journalisme au magistère a également commenté la prestation des étudiants. “J’ai apprécié leur travail: on a senti qu’ils avaient préparé leurs textes, avec des assonances et des rimes. Nous avons voté tous les trois pour Xavier (les trois juges). Ce qui a fait pencher la balance en sa faveur, c’est justement… l’éloquence! Il était à l’aise et ça coulait bien. Il a su rajouter de l’humour, c’est avec lui que j’ai le plus ri”. Humour mais également optimisme puisque l’enseignant pense que le gagnant peut encore progresser… “Je pense qu’il lui en reste encore sous le pied! Il s’est présenté avec en jean, baskets, teeshirt; sans véritable effort vestimentaire. Mais à partir du moment où l’on met une chemise, on ne se tient déjà pas de la même manière! Et cela renforcera le côté solennel de sa prestation, sans forcément perdre la touche humoristique”.

Des conseils que Xavier devra donc mettre en application le jour J. Verdict du 17 au 19 mars, à l’occasion de la grande finale de l’épreuve d’éloquence.

Jordan Piol-Speranza

 

 

Concours Eloquence Démosthène 2017 : retour en images avec le MJCO

Jeudi 2 février dernier, le Magistère JCO est allé à la rencontre des organisateurs et participants du concours d’éloquence « Démosthène » de la Faculté de Droit.
Organisée par le Bureau des Etudiants Droit Aix, l’objectif de cette compétition est de promouvoir l’éloquence, compétence essentielle aux études juridiques des étudiants. Ce concours permet aux candidats de se mesurer les uns aux autres autour de sujets drôles et décalés. L’événement, qui réunit à la fois le personnel administratif, les professeurs et les étudiants, s’est déroulé du lundi 23 janvier au 2 février, jour de la finale du concours. C’est avant tout un beau spectacle et un événement permettant aux meilleurs orateurs d’Aix-Marseille Université de se confronter tout en s’amusant.
Créé en 1995, le concours d’éloquence « Démosthène » fait partie des traditions estudiantines de l’Université d’Aix-Marseille où il entend cultiver l’art de la parole en permettant à chacun de développer et cultiver ses talents oratoires. Remis au goût du jour en 2010 par le BDE Droit Aix, son succès n’a cessé de croître auprès des étudiants comme des enseignants.

Claire TOURNADRE

Mélissa HENRY

Jules BEDO

Mathilde LOPEZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*