News Ticker

Port d’arme : pourquoi rien ne change aux États-Unis

A la suite à la fusillade du 1er octobre à Las Vegas, la question de la réglementation concernant le port d’armes aux Etats-Unis se pose à nouveau. Et pourtant, il y a fort à parier que cette tuerie de masse – la plus meurtrière de l’histoire du pays – ne change rien.

Près de 300 millions d’armes à feu seraient actuellement en circulation aux Etats-Unis, pour 323 millions d’habitants. En hausse depuis dix ans, les chiffres de vente augmentent encore au lendemain de l’attentat perpétré par Stephen Paddock, comme c’est le cas après chaque tuerie. Pourtant, malgré le traumatisme causé par un tel acte, le port d’arme a peu de chance d’être remis en cause. Aux Etats-Unis posséder une arme à feu est un fait culturel, protégé par la Constitution.

Un objet de discorde, d’histoire et de sociabilité

L’arme à feu est, dans le pays du rêve américain, symbole de défense et de démocratie. Protégé par le deuxième amendement de la Constitution américaine, le droit de détenir une arme à feu n’en est pas moins sujet à controverse. Le débat vise notamment ledit amendement : les anti-armes affirment qu’il est surinterprété par la Cour suprême. Rédigé au XVIIIème siècle, le second amendement s’inscrit alors dans un contexte largement distinct de l’actuel. Mais justement, l’arme à feu fait partie de l’Histoire du pays. Profondément ancrée, la symbolique culturelle et historique de l’objet n’est plus à démontrer. Les foires aux armes sont des lieux de sociabilité comme les autres où l’on se rend en famille, avant d’aller s’entraîner sur des stands de tirs avec les enfants.

Les Etats-Unis : une exception ?

Le pays de l’Oncle Sam n’est pas le seul dont la loi restreint peu le droit de posséder une arme à feu. Derrière les Etats-Unis et le Yémen, la Suisse est le troisième pays où circulent le plus d’armes. En effet, chaque Suisse en possède une à son domicile dès lors qu’il a effectué son service militaire. Bien que le nombre de morts par balle ne soit en rien comparable à celui enregistré aux Etats-Unis, il n’en demeure pas moins que le pays des Helvètes affiche des chiffres bien supérieurs à ceux du reste de l’Europe.

giférer pour mieux contrôler

Aux Etats-Unis, 3% de la population seulement possède la moitié des armes en circulation. Stephen Paddock faisait partie de ces 3%. Ce même Stephen Paddock qui a tué 58 personnes lors d’un concert de country avec une arme automatique, alors qu’elles sont techniquement interdites à la vente.

La nuance est là : si les armes automatiques ne sont pas autorisées, les mécanismes transformant des armes semi-automatiques en armes automatiques le sont. Et c’est peut-être sur ce seul point que pourrait avancer le débat, puisque même le puissant lobby des armes à feu NRA se positionne contre ces dispositifs.

Maud GUILBEAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*