News Ticker

Pompiers de l’espoir : la synergie pour la bonne cause

Tout au long de ce premier semestre, six étudiants du Magistère JCO ont mis leurs compétences et leur énergie au service du SDIS 13 (Service Départemental d’Incendie et de Secours des Bouches-du-Rhône) et de l’association Les Pompiers de l’Espoir. 

Initialement, la mission SDIS 13 et celle des Pompiers de l’Espoirs étaient distinctes. Mais finalement, Lucas, Morgane, Caroline, Lucy, Anne et Stéphanie ont choisi de travailler tous ensemble. Leur rôle consistait principalement à assurer la communication du SDIS 13 et des Pompiers de l’Espoir, notamment pour permettre à l’association de gagner en visibilité. Une mission que les six magistériens ont pris très à coeur, très tôt. 

Le moment le plus fort, ça a été la rencontre avec les membres des Pompiers de l’Espoir” s’accordent Lucas et Morgane. Et Caroline d’ajouter : “on a été bouleversés par leur bienveillance”. À cette toute première occasion, l’équipe de synergie a pris conscience de l’ampleur du projet et de la force de  l’association Les Pompiers de l’Espoir. À l’origine de ladite association il y a un homme : Frédéric Attané. Diagnostiqué d’un cancer du pancréas en 2013, le pompier se rend rapidement compte que les personnes hospitalisées souffraient terriblement, particulièrement les enfants. Il ne lui reste alors que quelques mois à vivre, mais il décide, avec sa femme, de poursuivre un objectif : rassembler 250 000 euros, soit un euro par pompier en France, pour améliorer les conditions de vie des malades. Il décède quatre mois plus tard, et sa femme continue de poursuivre l’objectif de l’association jusqu’en 2019. 

Au moment de la rencontre entre les six magistériens et les Pompiers de l’espoir, l’objectif des 250 000 euros est déjà atteint, et même dépassé, puisque 252 000 euros ont été reversés à l’Institut Paoli-Calmettes, où Frédéric état hospitalisé. Mais sa femme, son meilleur ami ainsi que le reste des membre de l’association des Pompier de l’Espoir veulent continuer de porter le combat de Frédéric Attané pour les personnes malades et pour aider la recherche. “Tout ce qu’on pouvait apporter était bienvenu. Les membres de l’association n’avaient pas de connaissances en matière de communication, donc ils ont pris avec plaisir tout ce qu’on a pu faire pour eux. Leur gratitude et leur reconnaissance ont été un vrai moteur dans cette aventure” raconte Lucas avec une certaine émotion. Leur mission principale a été de réaliser un vidéo de trois minutes qui permette de revenir sur les actions de l’association, de retracer l’histoire du don et de donner la parole aux enfants qui en ont bénéficié. Une vidéo pas tout à fait terminée , mais sur laquelle les étudiants continuent de travailler. 

En parallèle, ils ont également participé à la création d’une série de vidéos de prévention des risques domestiques, destinée à la communication du SDIS 13. En tout, six sujets seront abordés dans cette mini-série, diffusée sur les réseaux-sociaux. Si cette part de la mission n’a pas pu être menée à terme, Lucas, Morgane, Caroline, Stéphanie, Anne et Lucy compte bien faire en sorte que la prochaine équipe affectée à la mission parvienne à la faire aboutir. Une volonté qu’affirme Caroline : “je recommande à tout le monde de choisir cette mission. Il y a un vrai besoin, on se sent vraiment utiles”. 

Maud Guilbeault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*