News Ticker

« Politique et Médias : retour sur une année hors-norme », qu’en ont pensé les Magistériens ?

Crédit photo Lionel Moisy de Cala

Hier, la première conférence de l’année organisée par le MJCO a eu lieu. Pour cette quatrième édition, Lionel Moisy de Cala, Directeur de la communication du parti Les Républicains et Damien Frossard, maître de conférences associé et responsable de l’enseignement journalistique au Magistère JCO, ont mené une analyse rétrospective de la sphère politico-médiatique sur l’année 2017.

Qu’en ont pensé les Magistériens ?

Thémis Laporte, étudiante en deuxième année 

« J’ai apprécié le fait qu’en tant que communicant politique, le conférencier n’ait justement pas fait un pur exercice de communication. Il a su se montrer honnête sur les difficultés rencontrées en interne, notamment dans la gestion de crise à la suite de l’affaire Fillon. J’ai longtemps pensé que l’équipe de communication tirait les ficelles de ce qui est présenté sur la scène médiatique. J’ai appris, grâce à cette conférence, que ces professionnels ne disposent parfois pas de plus d’informations que les citoyens, ce qui pose de nombreuses difficultés.
Le seul détail qui m’a un peu déplu concerne la gestion du temps puisque certaines questions  n’ont pas pu être posées. »

Gianni Roche, étudiant en deuxième année

« J’ai apprécié le déroulement chronologique de la conférence, de décembre jusqu’aux élections présidentielles. C’était assez captivant de voir le déroulement d’une élection politique aussi importante vue de l’intérieur. Malheureusement, j’ai l’impression de ne pas en avoir appris plus qu’en lisant les journaux. J’ai tout de même découvert que, durant l’affaire Pénélope, le directeur de la communication et son équipe étaient impuissants et que la personnalité de François Fillon était très secrète, rendant impossible au parti Les Républicains de s’en sortir.
J’ai également apprécié que l’intervenant ne se limite pas au cas Les Republicains mais analyse les stratégies de communication et la victoire de Emmanuel Macron. »

Robin Spiquel, étudiant en première année

« Lionel Moisy de Cala nous a vraiment livré son avis d’expert qui a connu la campagne de l’interieur sans langue de bois. Son intervention était vraiment riche et originale. J’ai trouvé la conférence très interactive, que ce soit sur scène avec M. Frossard qui interrogeait et relançait l’intervenant ou que ce soit dans le public avec des questions pertinentes et pointues. Tout cela a permis à la conférence d’être rythmée et vivante, ce qui était vraiment plaisant dans le sens où ce n’était pas simplement une personne sur scène qui déroulait son argumentaire. Finalement j’ai appris beaucoup de choses sur les dessous de la campagne avec quelques anecdotes croustillantes ainsi que sur la communication politique au sens large grâce à une analyse lucide de M. Moisy de Cala. »

Davia Faham, étudiante en première année

« La conférence a été très intéressante, enrichissante pour tous et accessible pour un public pourtant déjà averti de cette actualité politique. J’ai aimé la franchise de Monsieur Lionel Moisy de Cala, sa manière de rapprocher son travail de communiquant de la réalité politique et, plus particulièrement, la difficulté de certains politiciens à s’entretenir avec des élus de la même famille politique sur des points sensibles. Les anecdotes ont conquis l’ensemble de la salle. Cette conférence m’a permis de mieux comprendre le travail du communicant en politique mais également son rôle central. Je pense que cette conférence était très positive dans son ensemble et révèle le travail de qualité effectué par Chloé, Robin et Yassine (les organisateurs) que je tiens à féliciter. »

Gil Charbonnier, co-directeur du Magistère 

« Cette conférence nous a renseigné sur les stratégies de communication politique. Finalement on est un peu déçu parce qu’il n’y a pas véritablement de stratégies de communication. On s’aperçoit que c’est la réactivité qui prime alors que, de prime abord, on pourrait s’attendre à des stratégies très poussées.
J’ai été agréablement surpris de voir que la salle était pleine. Nous avons reçu à peu près 120 personnes, essentiellement des étudiants qui venaient de tous les horizons. C’est la preuve que le thème correspondait à un véritable intérêt de la part du public. Je pense que les questions ont été très pertinentes. Elles illustraient une demande de compréhension du jeu politique actuel et démontraient qu’il y a une réelle réflexion sur la démocratie. Le débat a été tout à fait éclairant. Il en faudrait plus de ce type. »

Salomé MOISSON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*