News Ticker

Nos coups de cœur du 8 octobre 2018

Maud Guilbeault

Qui a tué mon père, l’ouvrage court et cinglant d’Edouard Louis 

Après En finir avec Eddy Bellegueule, Édouard Louis revient une fois encore sur l’histoire de son paternel dans Qui a tué mon père. Le jeune auteur de 25 ans dénonce, dans cette troisième œuvre, les politiques publiques et leur impact sur ce qu’a été la vie de son père. Ou plutôt sur ce qu’elle n’a pas été. Le texte est brut. Edouard Louis ne fait pas de détours pour dire ce qu’il a à dire, il crache son sang et son cœur sur chaque page. Un réquisitoire contre les politiques menées par les différents gouvernements français sur lequel il est nécessaire de prendre du recul, mais qui permet de remettre en perspective le rôle desdites politiques dans notre quotidien. Une nouvelle œuvre engagée qui ne laisse pas indifférent.

Megan Arnaud

L’Amour 3.0 

A 27 ans, Morgane Ortin révolutionne l’amour sur Instagram. Avec son compte  @amours_solitaires suivi par 180 000 personnes, elle collecte et publie tous les plus beaux messages que s’envoient les amoureux. Elle prouve que la lettre d’Amour n’est pas morte et que c’est un cousin lointain, le SMS, qui a pris le relais. Elle libère ainsi le discours amoureux chez les 17/30ans, génération plutôt désenchantée du côté des sentiments. Les plus beaux messages seront réunis dans un recueil dont la sortie est prévue le 31 octobre.

Jade Da Costa

Le Woods, 1ère scène pour chanteurs amateurs

Déjà bien connu des Aixois pour sa terrasse ensoleillée et ses soirées étudiantes, le Woods permet également aux artistes en herbe de faire leurs premiers pas sur scène. Trois fois par semaine et tous les jours pendant la période estivale, le bar au symbole de cerf donne l’opportunité à de nombreux artistes encore méconnus de se faire entendre. Leur politique? Donner une chance à tout le monde. Qu’importe le style musical, tous les artistes peuvent se produire sur la célèbre place des Cardeurs. Une occasion idéale pour les jeunes talents, une aubaine pour les locaux et les touristes de passage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*