News Ticker

Luka Karabatic: passionné, jamais rassasié

Luka Karabatic, Champion du Monde et Champion d'Europe. Photo: Manon Variol
Luka Karabatic, Champion du Monde et Champion d'Europe.  Photo: Manon Variol

Luka Karabatic, Champion du Monde et Champion d’Europe. Photo: Manon Variol

 

Il est 17 heures au complexe du Val de l’Arc. C’est dans une chaleur étouffante que les joueurs du Pays d’Aix Université Club Handball viennent s’entraîner. Mais pas un seul ne se plaint. L’enjeu est de taille: il faut maintenir l’équipe en division 1 et gagner le plus de matches possible. Luka Karabatic arrive en avance. Du haut de ses 2,02m et de ses 106 kg, c’est un grand timide qui se cache derrière sa barbe broussailleuse. Celui que l’on surnomme « Le Secret » répond avec humilité aux questions pendant qu’ il lace ses baskets. Sacré champion du monde de handball à 26 ans, Luka Karabatic est loin d’avoir pris la grosse tête.

Petit joueur deviendra grand

Luka Karabatic grandit dans une famille de sportifs. Avec son père Branko et son frère Nikola, tous deux handballeurs, il sait très tôt quel modèle il veut suivre. «Quand j’étais enfant, je ne voulais pas être pompier ou astronaute», raconte-t-il les yeux dans le vague. «Dès que j’ai su marcher, j’ai rêvé de devenir un grand sportif.» Mais ce grand brun aux yeux bleus n’a pas toujours été handballeur. Enfant, il joue au tennis pendant une quinzaine d’années. À 19 ans, il est classé -4/6, proche du niveau professionnel. Pourtant, il pose définitivement sa raquette: « la passion du hand m’a rattrapé! » Il rejoint en 2007 l’équipe de Montpellier AHB, puis en 2012 le PAUC Handball. Très bien accueilli par les Aixois, Luka se plaît dans la ville de Cézanne. « J’ai beaucoup évolué ici, je suis devenu un autre joueur.» Il est féru de ce sport qui lui permet de s’engager, en attaque comme en défense. «C’est un sport complet, avec beaucoup de vitesse. C’est ce que je préfère

Objectif Rio

Le rythme de handballeur professionnel n’est pas de tout repos. En période de matches, l’équipe du PAUC s’entraîne matin et soir. Entre deux séances, il fait un peu de musculation puis s’accorde une heure de repos. Quand il raconte ses journées intensives, le champion n’a pas une once de lassitude dans la voix. Il vit de sa passion et veut devenir le meilleur. Il ne s’entraîne pas seulement pour les matches de D1. Les qualifications pour le Championnat d’Europe 2016 auront lieu entre le 29 avril et le 13 juin. Il veut donner le meilleur de lui-même pour que l’équipe de France remette en jeu son titre de Champion d’Europe et le gagner à nouveau! Karabatic fait partie de la fameuse équipe des « Experts », imbattables au Championnat du Monde de février dernier. Mais les joueurs ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Sélectionnés d’office pour les Jeux Olympiques de Rio, les Bleus rêvent déjà de médaille d’or. « Ce sera difficile car il y aura beaucoup de nations fortes, explique Luka Karabatic. Jm’entraîne beaucoup car moins de joueurs sont sélectionnés. Il faut mériter sa place. »

« Toujours s’amuser »

Quand il ne joue pas, le sportif s’accorde du temps pour se détendre. C’est essentiel pour garder un moral d’acier. Un bon restaurant entre amis, une séance de cinéma ou une pause lecture, il n’y a rien de tel pour se détendre. « J’aime beaucoup le basket et regarder des matches de football américain à la télé. » Finalement, même un Champion du Monde est un homme comme les autres. Avant de partir s’entraîner, Luka Karabatic donne un dernier conseil pour les futurs handballeurs : « Toujours s’amuser, c’est le plus important. Il faut garder la flamme. »

Manon Variol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*