News Ticker

Le Magisterium de retour à Aix-en-Provence !

La 7ème édition de la compétition sportive inter-magistères a bien failli être annulée. Mais c’était sans compter sur la motivation de la team JCO : elle s’est portée volontaire pour organiser l’événement qui devrait se tenir les 23 et 24 mars 2019.

La compétition a vu le jour en 2013. Alors initiée par le Magistère JCO, seulement cinq établissements avaient participé à cette première édition. Depuis,  l’événement s’est imposé comme un temps fort de l’année scolaire des magistériens, chaque fois plus nombreux. Malheureusement, après une édition 2018 organisée par le Magistère Droit des TIC (Techniques de l’Information et de la Communication) de Poitiers et particulièrement réussie, aucun établissement ne s’est proposé pour porter le flambeau en 2019.

Refusant de voir le Magisterium annulé, les étudiants du MJCO se sont immédiatement portés volontaires pour accueillir la septième édition de la compétition. Depuis fin septembre, quinze étudiants de première et deuxième années sont à pied d’œuvre pour offrir à tous les participants un week-end d’exception. Aux commandes du projet : Chloé Humbert. La future communicante en deuxième année se démène pour coordonner l’organisation de l’événement, qui devrait réunir en mars prochain douze Magistères, soit trois de plus que l’an passé. « Nous sommes très contents d’accueillir le Magisterium. Même si l’organisation demande beaucoup de travail, c’est très motivant de mettre sur pied une telle compétition » déclare-t-elle.  À ses côtés, 14 autres membres du MJCO s’activent pour trouver les logements, repas ou encore transports qui seront nécessaires au bon déroulement du week-end. En tout, ce sont plus de 400 participants qui sont attendus, dont 330 n’habitent pas la ville aux mille fontaines.

Un peu plus de quatre mois avant le début des festivités, les efforts d’organisation se concentrent principalement sur des problématiques financières. Avant de pouvoir réserver quelque logement ou gymnase que ce soit, il faut s’assurer d’en avoir les moyens. En sa qualité de coordinatrice et gestionnaire, Chloé travaille à obtenir les subventions nécessaires à la concrétisation du projet. Quant au thème et aux épreuves, la réflexion se poursuit.

Il reste donc encore beaucoup de travail aux quinze magistériens qui vous concoctent un week-end sportif et – surtout – festif. Un challenge d’ampleur, qu’ils relèveront sans aucun doute haut la main, démontrant une fois encore leur professionnalisme et leur motivation.

Maud GUILBEAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*