News Ticker

La nocturne étudiante du Musée Granet 2019 met l’Art à l’honneur

Jeudi 28 mars il suffisait d’une carte étudiante, et d’un peu de patience dans la file d’attente, pour flâner dans les galeries du musée Granet, de 19 heures et minuit. La nocturne 2019 a été un grand succès. Mais cet événement ne se caractérise pas uniquement par une visite de nuit. Différents artistes s’approprient les collections permanentes pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Les étudiants se sont emparés du musée Granet le temps d’une soirée ! Durant cette nuit tout devient prétexte à l’interprétation artistique. Dans le patio des musiciens s’accaparent l’espace. Ils partagent la cour extérieure avec un atelier de sérigraphie. En direct, les étudiants de l’Ecole Supérieure d’Art d’Aix vous permettent de repartir avec leurs dessins en guise de souvenir. Il suffit de se balader dans les galeries pour découvrir d’autres activités.

Entre deux couloirs un jeune homme devient modèle de body painting pour l’école de maquillage professionnel Sophie Lecomte. Si vous avez de la chance, la statue vivante, aux allures antiques, prend la pose avec vous à la fin de la séance. La photographie se retrouve aussi avec l’association Archeopterre. Les bénévoles pratiquent la reconstruction historique. Ils vous prêtent des costumes grecs pour reproduire en photo des tableaux célèbres. Pour les membres de l’association c’est l’occasion « de promouvoir leur association mais aussi de se faire plaisir ! »

Les peintures se mettent aussi sur leur 31 ! Clara, étudiante en histoire de l’art, décrypte François Marius Granet pour le plaisir des plus curieux. Elle voudrait travailler dans la médiation culturelle et réalise un mémoire sur la peinture du XIXème siècle. Pour elle, cette présentation est la possibilité de s’entraîner pour son métier futur. Cela permet aussi de mettre en lumière, grâce à un exposé interactif et vivant, cet art ancien qui reste méconnu pour les non-initiés

Le sous-sol s’anime grâce aux étudiants du Bureau des Arts. Ils mettent en scène, à leur manière, les œuvres du musée. Léa joue une saynète intitulée « Cézanne et ses arts ». Elle a nécessité près de deux mois de préparation. Le travail le plus important reste de repérer quel tableau va inspirer les jeunes artistes. Le public assis en cercle autour des comédiens se retrouve complètement séduit par le jeu et l’ambiance.

Des danseurs réalisent aussi leur adaptation des peintures. Ils se mêlent à la foule, impossible de savoir si votre voisin ne va pas se lever au dernier moment et se mettre à danser. Le Ballet Preljocaj junior offre un « corps à corps inattendu » face à un public conquis. Finalement ce ne sont pas que les étudiants qui se sont emparés du musée Granet le temps d’une soirée, mais surtout les artistes d’une nouvelle génération !

Marie Lagache

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*