News Ticker

Justin : un essai transformé

Justin prêt à tirer une pénalité

Justin Carrette, étudiant en 1ère année du Magistère JCO, arrive tout juste d’Alsace et plus précisément de Strasbourg. Et pourtant le voilà déjà devenu un joueur important de la sélection AMU de rugby. Rencontre en toute décontraction avec l’ailier de l’équipe.

Pour commencer, qu’est-ce que la sélection Aix Marseille Université de Rugby ?
« La sélection AMU comprend les meilleurs joueurs de chaque composante des universités Aix-Marseille. Dans l’équipe, il y a donc des étudiants en médecine à Marseille, comme des étudiants en lettres ou encore en droit de la faculté d’Aix en Provence. C’est un peu comme les All-Star Game au basket. (rires) »

Et comment as-tu réussi à intégrer cette sélection ?
« Au début, je comptais seulement m’entraîner les mardis soir avec la faculté. Je ne souhaitais même pas forcément faire partie d’une équipe. Mais le responsable des entraînements, José Mine, coache aussi la sélection. Il manquait un ailier et c’est mon poste… Il m’a donc repéré et rapidement j’ai intégré son équipe. C’est vraiment une chance de pouvoir y jouer. Le niveau est excellent, que demander de mieux ? »

Cela a-t il été difficile d’arriver en « retard » dans cette équipe ?
«J’ai été très bien accueilli par mes coéquipiers. L’entraîneur a aussi grandement aidé à mon adaptation. Cependant l’entente sur le terrain peut sembler atypique. En effet, nous ne jouons pas beaucoup ensemble. Pour beaucoup nous ne nous entraînons même pas ensemble. Malgré cela, une fois dans le match, l’instinct entre en jeu. Et tout se passe bien. Dans ce sport, la solidarité et l’entraide sont très importantes. Ce sont des valeurs primordiales. Forcément, de véritables liens se créent entre nous. »

J’aimerais savoir quand a commencé ton histoire avec le rugby ?
« J’ai commencé à 8 ans au RC Strasbourg. J’ai continué à jouer en club jusqu’à mes 18 ans. Après, en raison de mes études, j’ai dû arrêter ; la fac me prenant énormément de temps. A vrai dire, je n’ai pas complètement stoppé non plus, j’ai tout de même poursuivi dans le cadre universitaire. »

Qu’est ce qui t’as poussé a choisir ce sport plutôt qu’un autre ?
« Le rugby, selon moi, doit être le seul sport de combat collectif. Il dégage pourtant un esprit sain et de bonne camaraderie. Par ailleurs, je suis impressionné, par l’universalité de la pratique de ce sport dans le sud de la France. Chez nous, jouer au rugby en hiver est presque impossible. »

Valentin Farro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*