News Ticker

Gala JCO : soirée d’anthologie pour le magistère

La soirée du 25 janvier célébrait la deuxième édition du gala du magistère Journalisme et Communication des Organisations. Le restaurant aixois Le Bataclan a accueilli avec classe les trois promotions de magistériens et quelques professeurs pour une soirée hollywoodienne.

Dès 20h30, les premiers étudiants prennent possession du premier étage du restaurant Le Bataclan. Là-haut, la salle est soigneusement décorée dans un style sobre et chic avec différentes nuances de blanc et de gris. L’ambiance feutrée est ravivée par l’arrivée progressive des magistériens. Tous vêtus de leurs plus beaux atours. Leur tenue illustre parfaitement le thème de « Cinéma hollywoodien ». On assiste à un défilé de robe de cocktails, de tailleurs divinement coupés et de paillettes pour les jeunes femmes. Du côté des garçons, les smokings et les noeuds-pap sont de sortie. On ne compte plus les exclamations « Vous êtes trop beaux ! » et autres « En bombe ! » que se lancent mutuellement les étudiants. Les professeurs de la formation se joignent eux aussi aux festivités aux alentours de 21h30 accompagnés pour certains de leur famille.

Après quelques minutes de chauffe, les conversations s’animent pendant que les verres de vin se remplissent doucement. L’arrivée du buffet est davantage prétexte à la discussion, anciens magistériens, promos actuelles et professeurs, tout le monde y prend part. Les tapas « froids comme chauds » ravissent les papilles des invités, à l’image des trois couleurs de vins. A la fin il ne reste ni une miette, ni une goutte.

Le magistère plus que conquis

La fête bat son plein, tout le premier étage du Bataclan prend des allures de piste de danse. Quelques étudiants en confiance mettent à profit leur talent insoupçonné de DJ et les photographes immortalisent ces instants empreints de spontanéité. Les invités semblent enchantés de la soirée. Les discours de Gil Charbonnier et de Dominique Augey, directeurs de la formation en témoignent. Ils en profitent pour saluer et féliciter les magistériens et notamment les présidentes du BDE, à l’origine de l’organisation du gala. Davia Faham, a pris en charge l’événement de A à Z. Depuis octobre elle se place sur tous les fronts pour faire de cette soirée un moment mémorable. Mission accomplie pour la jeune femme. Elle confie après coup « La soirée a été à la hauteur de mes espérances. Mon but était que les magistériens se retrouvent et prennent du plaisir : visiblement ça été le cas ! Les photos en témoignent ».

Passé minuit les étudiants ont rejoint la salle principale du restaurant. Ils apportent avec eux l’ambiance déchaînée du gala et certains s’installent sur la piste de danse pour le reste de la soirée. On ne les arrête plus. Jusqu’à la fermeture du Bataclan, l’esprit JCO est fièrement représenté. Aujourd’hui tout le magistère salue la qualité du gala. Beaucoup attendent avec impatience le prochain. Détrônera-t-il l’édition 2019 ? On leur souhaite bon courage.

Cécile Vassas

Retrouvez dans notre prochaine édition un diaporama des plus beaux moments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*