News Ticker

Réforme des retraites: réactions et témoignages à Aix-en-Provence

Emmanuel Macron a rencontré les Français à Rodez dans le cadre du grand débat sur la question de la réforme des retraites. Les étudiants en première année du Magistère JCO sont allés à la rencontre des Aixois…  

 

Maëlik, 21 ans, étudiant

« Pour l’instant je ne me sens pas affecté par cette réforme, mais j’ai entendu dire qu’il faudrait travailler plus longtemps pour toucher la pension complète de retraite. Cela me semble plutôt mauvais étant donné que dans le système actuel la retraite est déjà tardive. Je trouve cependant bien qu’ils uniformisent le système à toutes les professions. »

 

 

Lisa, 25 ans, étudiante en alternance

« Je suis pour la solidarité, donc pour la répartition. Pour ma part, je pense faire une épargne retraite quand je travaillerai: c’est une solution sûre. Les réformes je n’y crois pas trop, et il est encore difficile pour moi de me poser la question de ma retraite aujourd’hui. Peut-être même que ça n’existera plus au moment venu. »

 

 

 

Bernard et Nadia, 72 et 73 ans, retraités

« On a de la chance, on a travaillé 44 ans tous les deux. Mais j’ai peur pour les autres et pour après. Je sais que la retraite va passer à un système en points, même pour ceux qui y sont déjà et qu’on ne pourra plus faire tout ce qu’on fait aujourd’hui. Mais même sans Macron, les 43 ans de cotisations condamnent déjà les jeunes d’aujourd’hui à une retraite à 68 ans ou plus. »

 

 

Sophie, 54 ans, assistante de direction

« Je pense que cela fait belle lurette que cette réforme aurait dû être mise en place. Je suis persuadée d’avoir la retraite assez tard mais cela ne m’inquiète pas. On verra plus tard au niveau financier. »

 

 

 

 

Véronique, 56 ans, cadre

« Mon travail est intellectuel, mais d’autres ont des tâches beaucoup plus physiques. Alors j’aimerais travailler plus longtemps pour permettre à ceux qui en ont besoin de travailler ne serait-ce qu’une année de moins. Supprimer les régimes spéciaux est une bonne chose, mais il faudrait mettre en place un aménagement pour les emplois physiques. »

 

 

 

Thibault, 30 ans, enseignant

« Je me suis fait à l’idée que je n’aurai pas de retraite. J’ai aussi une entreprise et je ne crois pas pouvoir me financer un salaire plus tard. Je pense que la réforme va changer mon mode de vie car je préfère me verser actuellement des dividendes pour préparer une épargne privée. Je n’ai plus confiance. C’est triste mais je pense que je serai perdant avec la réforme. »

 

Hugo, 22 ans, étudiant 

« Mes parents exercent tous les deux des professions libérales, ce n’est pas évident de parler retraite avec eux. J’aimerais être plus informé parce que ça va me concerner un jour. Je pense qu’au rythme où ça va je devrais travailler jusqu’à 70 ans, je n’aurais pas le choix. Mes parents travaillent beaucoup parce qu’ils n’auront rien d’autre que leurs ressources à la retraite, et ils ne me conseillent pas forcément de faire comme eux, même si, actuellement, je travaille pour devenir avocat. »
Clément, 34 ans, Conseiller commercial polyvalent
« Je suis quand même inquiet, je me suis déjà préoccupé de faire une complémentaire privée pour une retraite qui sera peut-être inexistante. Je travaille dans la santé et il y a des gens en difficulté avec des petites retraites. Je me dis que dans 30 ans ce sera compliqué pour moi. Je trouve que la réforme est bonne, car le système actuel crée des inégalités et ce n’est pas normal. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*