News Ticker

« Décodex » en proie à la controverse

Le moteur de recherche Décodex

Mercredi 1er février, Le Monde a présenté son nouvel outil. Le but: lutter contre les fausses informations sur internet, à l’aide d’un système classant les différentes sources d’information en termes de fiabilité. Pourtant, Décodex a rapidement fait polémique et sa légitimité est mise en doute.

Pour lutter contre la prolifération des fausses informations, Le Monde, à travers les décodeurs, a employé les grands moyens en mettant tout un système d’outils à la disposition des internautes. Des extensions, insérées dans les navigateurs « chrome » et « firefox », indiquent lors de la navigation le niveau de la fiabilité du site à l’aide d’un système de pastille colorée. C’est d’ailleurs l’outil phare de Décodex. Mais pour parachever ce système, un moteur de recherche est également disponible sur le site, ainsi qu’un robot sur l’application Messenger afin de vérifier les informations circulant sur Facebook.

La volonté affichée est d’aider les internautes à faire le tri dans la jungle des informations présentes sur internet. Le Monde précise que cette initiative relève d’ailleurs d’une demande de plus en plus importante de ses utilisateurs, qui se sentent démunis. C’est dans cette optique que des articles pédagogiques permettant aux internautes de vérifier les informations par eux-mêmes sont aussi disponibles sur le site. Ainsi, on peut trouver différents documents tels que «comment vérifier une image ou une vidéo ?» ou encore «Comment reconnaître une théorie complotiste ?».

Pourtant, Décodex a déclenché une véritable polémique. Beaucoup de sites estampillés comme peu ou pas fiables se sont offusqués. Peut-on le leur reprocher ? Le Monde semble en effet avoir des critères de crédibilité incomplets, voir critiquables. Avoir occasionnellement relayé une fausse information ne devrait pas forcément être susceptible de retirer toute crédibilité à une source d’information. De la même manière, adopter une position idéologique sur un sujet ne conduit pas nécessairement à de la désinformation.

Mais au-delà de ces faiblesses, la légitimité de Décodex est mise en cause. En effet c’est l’acteur de l’outil qui est pointé du doigt puisque Le Monde est également une source d’information. Ainsi beaucoup s’interrogent sur le rôle que le média cherche à occuper en ligne. Peut-on être à la fois juge et partie ? Pour beaucoup la réponse est non.

Même si la réalisation et les acteurs de Décodex peuvent être remis en question, nul doute que l’initiative reste positive, et même indispensable. Ainsi un outil luttant contre les fausses informations, y compris celles relayées par Le Monde, verra peut-être bientôt le jour.

Marie Gendra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*