News Ticker

Coup de cœur du 25 février

 Marie Lagache

« Lance ta hache » à Montpellier

Montpellier accueille son premier centre de lancer de haches. Ce lieu atypique a ouvert le 12 janvier. Il reprend un concept présent à Paris, ou encore à Lille. Le but reste le même : viser le centre d’une cible en bois avec une hache à quelques mètres de distance. L’adresse se trouve au nord de la ville, accessible directement en transports en commun grâce au tramway. Le site ouvre les soirs de semaine, et toute la journée le week-end. A cette occasion tout le monde est invité à venir se défouler. Une piste pour personnes à mobilité réduite a même été mise en place. Il faudra un certain temps pour apprendre à manier les différents types de haches. La peur laissera cependant place au sentiment de réussite une fois que la première se sera logée dans la cible ! L’adresse accueillera d’ici mi-mars une salle de démolition : encore un autre moyen de se libérer.

Cécile Vassas

La dune du Pilat

La dune du Pilat est l’un des bijoux de la côte d’argent. Connue pour être la plus haute dune d’Europe, elle atteignait les 106,6 mètres d’altitude à la dernière mesure en juillet 2018. Une hauteur qui évolue constamment en raison des conditions météorologiques et du phénomène d’érosion. Longue de 2,9 km et large de 616 mètres de la forêt jusqu’à la côte, ce monument naturel se transforme d’une année sur l’autre, offrant un spectacle unique au public à chaque passage. Nichée au cœur des Landes de Gascogne, en Gironde, elle attire de plus en plus de monde. Les visiteurs viennent profiter d’un moment hors du temps, les pieds dans le sable fin, sous la brise légère des vents de l’ouest, avec une vue panoramique sur l’Atlantique. Un plaisir accessible en toute saison et surtout bien mérité après avoir gravi plus de cents mètres de dénivelé.

Maxence Gevin

Le restaurant Akatsuki, un petit bout de Japon à Dijon

Situé dans une rue attenante à la grande Place Wilson, l’Akatsuki reste extérieurement très sobre, presque discret. Une façade sans artifice qui n’attire pas forcément le regard. Une fois la porte passée, l’impression est toute autre. Entre chaleur humaine et mets de qualité, l’Akatsuki est une vraie bonne adresse. Les douces odeurs émanant de la cuisine ouverte accueillent les clients. Après avoir descendu quelques marches, ils arrivent dans une pièce spacieuse séparée en deux par un grand bar-buffet. D’un côté une petite dizaine de tables et leurs chaises. De l’autre la cuisine où les clients peuvent observer la préparation de leurs plats. Des plats qui sont d’ailleurs très variés et de grande qualité. La carte propose aussi bien des assiettes complètes que la possibilité de constituer soi même son repas avec les aliments de son choix. Le menu couvre l’ensemble des possibilités gastronomiques japonaises ; des sushis aux ramens en passant par les gyozas (raviolis japonais) ou autres tonkatsu (porc pané), chacun peut trouver son bonheur. Malgré un temps d’attente un peu élevé les soirs de grande affluence, l’Akatsuki constitue clairement l’une des meilleures adresses dijonnaises pour déguster la cuisine japonaise à un prix raisonnable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*