News Ticker

Bertrand et Arthur, des étudiants engagés politiquement

Logos des Jeunes Républicains et du parti socialiste

La politique prend une place particulière dans la vie de Bertrand Connin et Arthur Ansaldi. Les deux étudiants du Magistère JCO ont en effet baigné dans ce monde très tôt. 

Bertrand est étudiant en 2ème année au Magistère JCO. Le jeune Marseillais de 20 ans a plusieurs centres d’intérêt : le sport, la littérature, les arts… et la politique, qui occupe une place importante dans sa vie. L’étudiant a plongé dedans très jeune grâce à sa famille : « A l’âge de 6 ans, mon grand-père, ancien journaliste, m’a inculqué la politique en me lisant Le Canard Enchainé chaque mercredi quand j’allais le voir. Je suivais avec lui beaucoup d’émissions politiques aussi », ajoute le jeune homme.

C’est à l’âge de 19 ans qu’il a pris son premier grand engagement militant : « En 2015, j’étais directeur de la communication du candidat Union de la Gauche aux élections départementales sur le canton 18 des Bouches-du-Rhône », explique l’étudiant. Une mission qui lui a donné un travail considérable, puisqu’il a été responsable des relations presse, de la coordination de l’affichage, la distribution des tracts ainsi que des réunions de campagne. Après la défaite des socialistes dans le canton, Bertrand a choisi de se retirer de l’action politique militante pour se concentrer sur le journalisme politique. C’est à ce moment précis qu’il a rejoint la rédaction de Gomet’.

Pour Bertrand, la politique représente un engagement sincère et dévoué d’une personne pour le bien commun. « Ma vision est loin de la politique politicienne, des affaires et des petits arrangements qui salissent cette noble et essentielle activité.  C’est d’ailleurs grâce aux mesures prises sous le mandat de François Hollande que resurgissent aujourd’hui toutes ces affaires : Fillon, les emplois fictifs du Front National… et par le passé le cas Thévenoud », conclut le jeune homme.

 « J’ai côtoyé le monde de la politique depuis tout petit »

Dans la classe des premières années, Arthur a plongé dans la politique depuis sa plus tendre enfance. « Ma famille travaille dans la politique à l’échelle locale, j’ai donc côtoyé ce monde depuis tout petit », explique t-il. Ce Marseillais de 21 ans, passionné par le sport, a eu un déclic pour la politique à l’âge de 13 ans. C’est lors des municipales à Marseille, qu’Arthur a découvert ce qu’était l’engagement et la conviction.

Il a intégré les Jeunes Républicains 13 il y a 5 ans à l’occasion de l’élection présidentielle de 2012. « J’étais aux côtés de Ludovic Perney, responsable des JR13. Je m’occupais de la communication sur le web. Aujourd’hui mes études occupent une grande partie de mon temps, je suis désormais conseiller de communication », explique Arthur.

Bruno Gilles, le président de la fédération Les Républicains des Bouches-du-Rhône, est un modèle pour l’étudiant. « Il a pour valeur la proximité, et c’est comme ça que les quartiers ont évolué et se sont développés », confie le magistérien. Car ce qu’il aime avant tout en politique c’est la possibilité de pouvoir changer les choses et améliorer le quotidien des gens.

Souhaitant se professionnaliser plus tard dans la communication politique, Arthur aura plusieurs défis à relever. Il doit d’abord acquérir certaines compétences comme l’écoute, le pragmatisme, l’action et le courage. Des qualités prépondérantes à ses yeux. De plus, son nom de famille est connu dans la politique marseillaise. « Mon père est directeur adjoint du cabinet de Christian Estrosi. Il est reconnu par ses capacités et ses qualités. Je pense qu’il sera encore plus dur pour moi d’intégrer le monde de la politique car les gens vont m’attendre au tournant et parleront certainement de piston et de favoritisme ». Déterminé à ne pas être rattaché à son père, Arthur veut tracer sa route seul, sans l’aide de personne, afin de ne plus être considéré comme « le fils de » mais devenir aux yeux des gens Arthur Ansaldi.

Jennifer Guerrieri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*