News Ticker

Anonymal TV, bien plus qu’un service civique pour Marie et Arthur

Depuis le mois de septembre, Marie Gendra et Arthur Sorribas, tous deux en deuxième année du Magistère JCO, réalisent un service civique au sein de la Web TV associative Anonymal TV. Entre cours et reportages, ils découvrent le journalisme audiovisuel.

Chaque semaine, Marie et Arthur consacrent 24 heures de leur temps à Anonymal TV. Pendant ces 24 heures, ils sont des professionnels, employés de la structure. Cette Web TV associative, née au Jas de Bouffan en 1999, n’est pas à proprement parler un média d’actualité. Davantage portée sur des sujets magazines, voire froids, l’association privilégie la qualité des images à l’échéance de publication. C’est d’ailleurs l’une des choses qui plaît le plus à Arthur, bien qu’il demeure « un journaliste convaincu ». Considérés comme des employés à part entière, Marie et Arthur développent chaque jour leur autonomie et leur professionnalisme. En effet, c’est à eux de gérer leur emploi du temps, ainsi que d’organiser leurs reportages et montages à l’avance.

« Je me suis lancé dans ce service civique car je souhaitais approfondir mes connaissances en journalisme audiovisuel et acquérir plus d’expérience sur le terrain. D’autant que je veux en faire mon métier », explique Arthur. Marie, quant à elle, réalise davantage ce service civique dans un optique de découverte et de se diversifier : « contrairement à Arthur je ne pense pas me diriger dans cette branche, mais je considère qu’il est important d’être polyvalent pour être un journaliste accompli ».

Les événements couverts par Anonymal TV sont principalement locaux, souvent portés sur la culture. Marie et Arthur ont notamment eu l’occasion de participer à la pièce de théâtre « La Disparition ». D’un nouveau genre, cette  œuvre permet au spectateur de devenir acteur. C’est Marie qui s’est prêtée au jeu, suivi par Arthur et sa caméra. « C’était sans aucun doute l’une des meilleures expériences de ma vie », témoigne-t-elle. Ce service civique, au-delà de permettre aux deux étudiants de prendre leurs marques dans le monde professionnel, est également l’occasion pour eux de participer à la vie culturelle aixoise.

Ce sont donc de véritables professionnels que compte le Magistère JCO parmi ses étudiants, des journalistes prometteurs qui s’investissent pleinement dans une mission d’intérêt général plus qu’enrichissante pour leur parcours.

Maud GUILBEAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*