News Ticker

Aix ville étudiante, ville rayonnante

« Le prix d’une chose, c’est l’idée qu’on y attache », écrivait Madame de Girardin dans les Lettres Parisiennes. Si l’œuvre ne datait pas du 19e, on pourrait voir dans cette citation une référence aux actuels loyers parisiens et leurs prix exorbitants. La plus belle ville du monde est prisée mais difficile d’accès aux finances d’un étudiant. C’est pourtant là où se trouvent les meilleures formations et le nec plus ultra de la culture française. On trouve tout à Paris mais à quel prix ? J’ai donc quitté ma vie d’étudiante parisienne pour revenir à mes sources aixoises et terminer mon cursus au soleil. Mais comme disent souvent les aixois, Aix c’est un peu le 21e arrondissement de Paris… Alors, le vivre aixois est-il vraiment aussi onéreux que le vivre parisien ?

Parlons d’abord logement : il faut compter en moyenne 824 euros par mois pour louer un studio à Paris intra-muros, le budget moyen d’un étudiant pour se loger étant de 583 euros. A Aix, il faut compter plus de 500 euros pour avoir quelque chose de décent dans le privé. Mais à Paris, en plus de se loger, il faut se déplacer, et ce n’est pas gratuit. recharger mon Pass Navigo me coûtait environ 70 euros par mois. Aix dispose au moins de cet avantage : tout peut se faire à pied. Cependant, si l’envie de bouger me prend, il faut savoir que Aix fait partie des villes les moins chères de France concernant les transports en commun. L’abonnement mensuel  de bus est fixé à 27 € pour rester dans la ville. D’ailleurs, le réseau de transports dans la région en général est avantageux: grâce aux offres étudiantes comme la carte ZOU, se déplacer en PACA est devenu simple et peu coûteux. Je peux aller à Marseille, socle d’une culture urbaine, jeune et alternative. Je peux déambuler au Cours Julien, quartier artiste et cosmopolite, ou encore à la Friche de la Belle de Mai, ex-squat devenu emblème culturel. En dehors de Marseille, je peux profiter d’un arrière-pays varié : d’un côté la mer avec le Var, et les Alpes-Maritimes, de l’autre les Gorges du  Verdon. Plus près de la ville, la campagne du Tholonet avec la fameuse Sainte-Victoire…

Ainsi, même si la différence de prix entre les deux villes semble minime, c’est le cadre de vie que la ville d’Aix peut offrir qui m’a convaincue. De plus, Aix-Marseille Université (AMU) est aujourd’hui l’une des plus jeunes facultés de France. Née le 1er janvier 2012 de la fusion des universités de Provence, de la Méditerranée et Paul-Cézanne, AMU est devenue la plus grande université francophone du monde avec 74 000 étudiants. C’est donc un plaisir de se poser sur les bancs de la faculté fraîchement retapée afin d’étudier avec « ordre et beauté, luxe, calme et volupté ». le tout avec 2 817 heures de soleil par an. Alors peu importe le coût de la vie, elle y est aix-altante, et plus qu’à Paris ou ailleurs en province.

Megan Arnaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*