News Ticker

Aix-en-Provence au cœur du Grand Débat National

Le mouvement des gilets jaunes est à l’origine de certaines mesures du gouvernement. Parmi les plus marquantes se trouve le Grand Débat National. Partout en France a été mis en place, à l’initiative du Président de la République, un dialogue avec les citoyens. Depuis décembre 2018, jusqu’avril 2019, les français sont invités à s’exprimer sur quatre thèmes: la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’Etat et des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté.

Les limites du numérique pour le grand débat

Depuis le 15 janvier, les Français peuvent s’exprimer via un site internet « granddebat.fr » créé à l’occasion de cet événement national. Or tout le monde n’adhère pas au numérique, comme les personnes âgées, celles non munies de connexion internet, réfractaire à la technologie ou adeptes du contact humain. Les maires ont donc décidé d’ouvrir les portes de leurs mairies pour que les habitants puissent commencer à exprimer leurs attentes. Aix-en-Provence n’échappe pas à cette discussion nationale, et ne passe pas à côté non plus de dispositifs de dialogue de proximité.

Des formulaires d’expression citoyenne en mairie

Une des solutions proposées est l’utilisation du bon vieux papier. Des « fiches de doléances citoyennes » ont été installées : elles sont disponibles à l’hôtel de ville et dans toutes les autres municipalités annexes. La mention « Grand Débat National organisé par le gouvernement » figure en tête d’affiche avec le logo de la ville. Doivent être nécessairement mentionnés  date, nom et prénom, adresse, téléphone et mail. Ensuite un espace d’une grosse moitié de feuille A4 laisse place au « formulaire d’expression citoyenne » pour l’écriture des idées. Ces bulletins doivent ensuite être remis à l’accueil ou déposés dans la boîte aux lettres prévue à l’occasion. Ils seront remis directement à la maire Maryse Joissains-Masini qui les fera remonter aux organisateurs et au gouvernement. Le dispositif jouit d’un important succès à Aix-en-Provence.

Une assistance numérique pour faire preuve d’initiative citoyenne

Un autre dispositif a été installé pour permettre à tous de participer aux conversations. Des ordinateurs ont été mis à disposition dans les mairies de quartier. L’hôtel de ville, lui, n’est pas encore équipé mais le sera d’ici avril. Dans les quartiers des Milles ou encore du Pont de l’Arc, les Aixois peuvent donc retrouver des ordinateurs ainsi qu’une assistance numérique assurée par des jeunes volontaires du service civique. Ils ont entre 16 et 25 ans et accompagnent, avec sourire, les habitants non équipés numériquement pour pouvoir se connecter au site officiel et faire preuve d’initiative citoyenne. Notion au cœur du mouvement des gilets jaunes.

Marie Lagache

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*