News Ticker

La double casquette de Phanette

Phanette Double, Œnologue et vigneronne du Château Beaupré, à Saint Cannat © Floriane Cantoro

À la fois vigneronne et œnologue, Phanette Double dirige le Château de Beaupré avec dynamisme. Dans le pays du rosé, les vins rouges de son domaine sont un héritage qu’elle entend bien perpétuer. 

Un fond de passion, un doigt de connaissance et une goutte de feeling. Outre les cépages de Cabernet Sauvignon et de Syrah, c’est le mélange qui permet à Phanette Double de fabriquer les vins rouges du Château de Beaupré. Et avec douze saisons de vendanges à son actif, la vigneronne peut ajouter à sa composition une bonne dose d’expérience.

Pratiquement née au domaine familial de Saint-Cannat, Phanette Double a grandi dans les vignes. Pourtant, au départ, elle ne s’y destinait pas ; elle voulait tracer « son propre chemin ». Après un diplôme d’ingénieure dans l’environnement, elle intègre un bureau d’études à Marseille et se spécialise dans la lutte contre les problèmes d’inondation. Mais, très vite, l’héritière d’une des plus grandes lignées de vignerons de la région est rattrapée par la passion viticole qui a bercé son enfance ; tout comme le raisin, elle a sans doute mûri. Elle décide de reprendre ses études – plutôt que d’apprendre sur le tas – pour « rapporter du savoir à échanger avec papa ». Parce que le vin, chez les Double, c’est avant tout une histoire de famille. C’est ainsi qu’en 2004, après un an et demi de formation et un stage au très renommé Château Margaux dans le Bordelais, elle obtient un diplôme en œnologie et viticulture à l’Agro de Montpellier et rejoint le domaine familial. L’année suivante marque sa première vinification « en solo » et son arrivée à la tête de Beaupré.

Depuis, la jeune oenologue n’a plus jamais quitté ses vignes. Dans un milieu encore majoritairement masculin, pas question pour Phanette de trembler :  elle a du caractère et sait y faire. Passionnée et entière, elle se donne corps et âme à son domaine et ne compte pas ses heures. Et, à en juger par le dynamisme de la jeune femme, ce n’est pas sa grossesse qui va lui faire ralentir la cadence. Des parcelles de vignes aux cuves de vinification, en passant par le caveau, Phanette est partout. Elle est en quelque sorte, le « chef d’orchestre » de Beaupré. Professionnelle aguerrie, elle sait aussi que le vin est un produit de partage, tant dans sa dégustation que dans sa fabrication : « L’œnologie n’est pas une science exacte, c’est bien d’être au moins deux pour décider de la composition et des assemblages à faire ».

Avec une production de blancs, de rosés mais aussi et surtout de rouges, Phanette dirige une exploitation viticole haute en couleurs. Une particularité héritée de l’époque de son grand-père, Henri, dans un vignoble (l’ensemble des coteaux d’Aix) qui se cantonne encore aujourd’hui à son rosé. « Je suis convaincue du potentiel de la région sur les rouges ». Une certitude qu’elle tente d’inculquer au plus grand nombre en organisant dégustations et balades itinérantes sur les parcelles de son domaine. Autant d’activités qui, selon elle, reflètent l’image du vin « noble, goûtu, et festif ».

Quant à l’avenir de Phanette, il n’y a aucun doute : il se fera au Château de Beaupré. Comme son enfance d’ailleurs… Un destin finalement tout tracé pour celle qui a suivi son cœur en choisissant la vigne.

 Floriane Cantoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*