News Ticker

CEA Cadarache: une pluralité de métiers au service de la créativité des lycéens

Le CEA Cadarache ainsi que les neuf autres centres de recherche ont organisé le jeudi 26 janvier 2017 l’opération nationale « Scientifique, toi aussi ! ». Journée consacrée aux lycéens pour rencontrer les scientifiques et découvrir les installations. Focus sur ces scientifiques qui ont essayé de susciter des vocations. 

Rendez-vous dans la salle polyvalente pour assister à la conférence « l’Energie, c’est la vie », animée par Guy Willermoz, accompagné de scientifiques du CEA. 16 scientifiques ont été mobilisés pour l’occasion, certains ont joué le jeu des speed-métiers, disposant ainsi de 3 minutes pour parler de leur métier et de leurs études respectives.

Valérie Michaud a réalisé un doctorat sur l’analyse de la radioactivité naturelle dans l’environnement. Elle est ingénieure-chercheur dans la sûreté radiologique. De ce fait, elle veille à la radioprotection, la prévention et la protection des techniques nucléaires. « Je m’occupe de donner les informations de protection et de sûreté, de transmettre une bonne image et de faire comprendre la radioactivité ».

Après avoir intégré une classe préparatoire en physiques et maths, puis une école d’ingénieur, Adrien Burlacot est aujourd’hui docteur en biophysique d’hydrogène et photosynthèse. Il a effectué un stage de méthode physique en biocarburant et a fait sa thèse dessus. Il est désormais membre du CEA dans le domaine de la recherche sur les biocarburants. « Je pense qu’il faut conserver ses ambitions et persévérer pour ses rêves ».

Marion Tiphine est ingénieure-chercheur en physique du cycle nucléaire de simulations. Après avoir choisi elle aussi une classe prépa et une école d’ingénieur à Grenoble sur la physique nucléaire, elle a obtenu un stage de 6 mois au CEA, puis un poste en laboratoire avant de se diriger vers les simulations nucléaires. « Ce qui est très positif, c’est que l’on peut changer d’activités au sein du centre, apprendre énormément d’autres choses, et faire ce qu’il nous plaît ! ».

Le centre montre alors une richesse incroyable dans la diversité des métiers. Il existe d’ailleurs 2400 collaborateurs à l’intérieur du CEA Cadarache. Il est possible de travailler dans le secteur du sodium, de la sureté, du biocarburant, des simulations, des réacteurs, de la fusion…

Les lycéens manifestent leur intérêt par leur présence et, pour les plus passionnés, le CEA pourrait devenir leur objectif. Un élève de 1ère S se dit « content de découvrir le centre et cet univers du nucléaire qu’on ne connaît que trop peu. Certains métiers sont très intéressants et je n’écarte pas cette voie pour mon avenir ». De même, les enseignants se sont félicités de cette sortie.

Un professeur de physique du lycée de Digne remarque l’enthousiasme de ses élèves : « cela leur permet d’ouvrir des portes et c’est susceptible d’en intéresser plus d’un ».

Julien Philipakis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*