News Ticker

Un nouveau BDE pour le Magistère

Le BDE réunit 10 magistériens, répartis dans différents pôles. (Photo Julie Musemaque)

Après des entretiens qui se sont déroulés le vendredi 7 octobre 2017, une nouvelle équipe a été mise en place pour animer la vie étudiante des magistériens.

Tous les ans, c’est le même rituel. Étant donné que les troisièmes années du BDE ne peuvent plus assumer l’animation de l’association (6 mois de cours puis 6 mois de stage), il est nécessaire de recruter. Pour cette nouvelle année, cinq étudiants de première année et trois de deuxième année viendront donc apporter leur enthousiasme. Et leurs compétences !

Un esprit de « cohésion, de partage et d’écoute », habite le Bureau des Étudiants du magistère JCO indique Julie Musemaque, co-présidente du BDE. L’autre co-président, Bertrand Connin, déclare que les objectifs de cette organisation sont de « faciliter la vie des étudiants et d’assurer la cohésion entre eux ». Pour atteindre ces objectifs, il est donc essentiel que les futures recrues soient en phase avec cet état d’esprit. Les deux présidents se sont donc attelés à engager de nouveaux membres « sérieux, motivés, ayant un sens développé de l’organisation, et capable de faire preuve de légèreté de temps en temps. » Il ne faut pas oublier que cela reste une association étudiante et, comme le spécifie Julie, « un esprit bon-enfant est nécessaire pour que tout le monde se sente à l’aise. »

Les nouveaux membres du BDE ont postulé pour différentes raisons. Claire Benassar, étudiante en première année, a candidaté pour apporter son expérience. En effet, elle était déjà très engagée dans les événements de son ancienne formation. De plus, elle faisait partie du bureau de son ancien club de sport. Une expérience dont bénéficiera sans aucun doute le BDE. D’autres viennent pour animer la vie étudiante. C’est le cas d’Arthur Ansaldi, étudiant en première année. Selon lui, c’est le but d’un BDE et il est aujourd’hui important pour un étudiant d’avoir « ce juste milieu entre études et vie étudiante.» Rebecca Gomes, elle aussi en première année, a candidaté pour allier l’utile à l’agréable. En effet, elle souhaite « mettre à profit ce qu’on peut apprendre au Magistère pour développer les projets du BDE. » Certains sont venus pour découvrir quelque chose qu’ils ne connaissaient pas et pour engranger des compétences. Salomé Moisson et Jade Da Costa, toutes deux étudiantes en première année sont dans ce cas de figure. Cette dernière veut « créer des liens entre les élèves » et « gagner en expérience dans certains domaines ». Salomé Moisson est venue par « curiosité » et c’est pour elle « une réelle opportunité de créer des événements et développer son sens de l’organisation. » Les étudiants deuxième année ont aussi postulé pour des raisons bien précises. Maxime Cheade vient amener « son sens de l’organisation et ses capacités de gestion ». Pour Xavier Ponroy, faire partie du BDE lui tient « vraiment à cœur ». Il vient participer à la vie étudiante et surtout « apporter sa pierre à l’édifice » pour l’organisation de l’événement de l’année : le Magisterium.

Toutes ces recrues apportent une motivation débordante et de solides compétences pour perpétuer l’esprit du BDE et animer, comme jamais, le quotidien des magistériens.

Azir Said Mohamed Cheik

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*