News Ticker

Remise des prix au cœur de «l’élite républicaine» d’Aix-Marseille.

Cérémonie de remise des prix en présence de nombreux ténors de la fac de droit. Photo: Jules Bedo

Au micro Philipe Bonfils, doyen de la faculté de droit d’Aix-Marseille, lors de la cérémonie de remise des prix, mercredi 11 février à Aix-en-Provence.

Mercredi 11 février, les étudiants en droit de l’université Aix-Marseille, étaient à l’honneur.

Au cœur de l’édifice historique de la faculté de droit et de science politique, à Aix-en-Provence, se tenait la remise des prix ; une tradition emblématique qui dure depuis plus d’un siècle. Une centaine de prix, allant de la licence à la thèse, ont été attribué aux étudiants, soit majors de leur  promotion, soit de la spécialité dans laquelle ils ont obtenu les meilleurs résultats.

Récompenser toutes les branches du droit qui forment l’ensemble des cursus de la faculté, une manière symbolique de témoigner aux étudiants, la fierté que leur porte l’ensemble du corps universitaire.

Les partenaires de la faculté (institutionnels ou privés) qui apportent des titres aux étudiants étaient aussi mis en avant, une manière de témoigner leur fidèle contribution à la communauté universitaire.

Le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, la ville d’Aix-en-Provence, le GEPA (Groupement d’Entreprises du Pays d’Aix) ou encore l’agence ITER France ; une pluralité de partenaires qui accompagnent les étudiants dans leur cursus.

Pour la première fois dans l’histoire de la faculté, des étudiants du magistère de journalisme et de communication, ont reçu un prix lors de cette cérémonie.

Le prix de la licence d’administration publique, suivie par les étudiants du magistère JCO, a été remis au major de la promotion 2013-2014 Emmanuel Clain.

Le prix ITER France, partenaire emblématique du JCO, est attribué à Franck Gonzales, major de la promotion 2013-2014 du Master 2 de journalisme et communication des organisations, parcours journalisme.

Franck Gonzales est aussi récompensé du prix de la communauté du Pays d’Aix, pour son statut de major de sa promotion.

Enfin une troisième lauréate, Julie Vandal (promotion 2013-2014), major du Master 2 de journalisme et de communication, parcours communication, s’est vue attribuer le prix de la confrérie des échansons du Roy René.

Philipe Bonfils, doyen de la faculté souligne que cette cérémonie est « l’aboutissement d’un travail de plusieurs mois », qui se solde par des « liens forts et constants » entre les partenaires et la faculté elle même.

Robert Badinter, invité de marque de la cérémonie, n’a pu être présent pour des raisons de santé. Une absence, regrettée par le doyen et par le président de l’université Yvon Berland.

Un homme de lettres, un homme de droit, un citoyen qui a profondément fait évoluer le paysage juridique français, avec son combat contre la peine de mort.

Successivement avocat, puis ministre et enfin Président du Conseil Constitutionnel, Robert Badinter a véritablement marqué la société française par son courage et ses convictions.

A l’image du combat porté par Simone Veil  pour l’avortement, quelques années plutôt, Robert Badinter ne cesse de porter son combat et ses convictions, partout dans le monde.

Dans une lettre adressée au doyen de la faculté, Robert Badinter s’est dit attristé de ne pouvoir participer « à la remise de diplôme de ces étudiants qui constituent forcément une composante de l’élite républicaine ».

Par ces mots, Robert Badinter met l’accent sur l’avenir de ces jeunes juristes, qui seront un jour au service de la République française, qu’ils travaillent comme avocat, dans la magistrature, la fonction publique ou encore le monde de l’entreprise, « tous mesureront que leur formation, reçu à la faculté d’Aix-Marseille, leur offrira les compétences nécessaires pour faire rayonner la science juridique française ».

Jules Bedo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*