News Ticker

Tout n’était pas rose au Holi Festival

La première édition du Holi Festival qui se déroulait ce samedi 10 octobre à Aix ne s’est pas passée exactement comme prévue. En effet, plusieurs incidents sont venus troubler l’événement organisé par Radio Campus Aix.

C’était pourtant une belle fête qui devait avoir lieu à Aix-en-Provence ce samedi 10 octobre. La Holi, c’est à l’origine une fête indienne traditionnelle durant laquelle les participants se jettent de la poudre colorée les uns sur les autres. Et le concept a fait son chemin en Occident sous la forme de courses, souvent organisées par des grosses sociétés d’événementiels comme pour la Color Run à Marseille.

Et tout débute pourtant assez bien en cette fin de matinée alors que les participants commencent à se masser à côté du parc de la Torse. Il fait beau, assez chaud et les organisateurs apparaissent souriants et décontractés. Pourtant, les premiers soucis débutent. Prévu pour midi, le départ de la première course d’une distance de six kilomètres ne se fait que trois quart d’heure plus tard. La faute notamment « aux pouvoirs publics » selon Patrick Nyma, le président de Radio Campus et principal organisateur de l’événement. Selon lui, « la logistique nécessaire à un événement tel que celui-là n’a été livrée qu’une heure avant le départ » ! Un délai bien insuffisant pour permettre aux bénévoles de se mettre en place correctement.

Mais ce n’est pas tout. Le départ s’effectue sans les lunettes et les T-shirts floqués aux couleurs de l’événement. De quoi faire pas mal de déçus. Andréa confie ainsi « ce n’était pas grand-chose mais, bon, on s’attendait à les avoir … ». Patrick explique cet imprévu par des « problèmes de flocage » pour les T-shirts et « des délais énormes pour la livraison des lunettes ».

Autre couac au niveau de la sécurité : la Croix Rouge, qui devait être présente, a finalement annulé « à cause d’un empêchement ». Le président de Radio Campus se désole d’ailleurs de leur absence malgré la présence d’une infirmière : « la sécurité a été un peu négligée » avoue-t-il.

Les désillusions s’enchaînent donc pour l’ensemble des participants. « C’est vraiment dommage : il y a eu beaucoup de publicité autour de l’événement, j’avais même demandé à des amis de venir mais il y a eu des problèmes d’organisation » admet Lisa, une des participantes.

« On se rend compte qu’il n’y a aucune organisation en fait », précise son amie Andréa, venue de Lyon pour l’occasion, « Le départ n’avait rien d’exceptionnel, on ne s’en est même pas aperçu, du coup on est arrivé à la fin et il n’y avait même plus de couleurs ! » ajoute-t-elle.

L’organisateur, même s’il est un peu déçu de la tournure des événements, refuse de s’avouer vaincu : « On a eu des problèmes, on en est vraiment désolé, et on fera tout pour que des choses comme ça ne se passent plus. Ça donne quand même envie d’en refaire, mais mieux organisé ! ».

Une réponse bien optimiste pour un homme qui en aura vu de toutes les couleurs.

Valentin Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*