News Ticker

« Quand je mange une meringue à la rose j’ai l’impression d’être au pays des fleurs »

L’âne à nageoire, c’est une façon ludique pour réveiller le plaisir des pupilles et des papilles de vos enfants. Deux jours d’ateliers créatifs et culinaires au cœur du centre historique d’Aix-en-Provence. Deux copines, Pauline & Marie vous accueille tout sourire au numéro 5 de la rue de la Fontaine.

JOUR 1 – Atelier Artistique

14H15 – À vos dix doigts

Aujourd’hui on reçoit Lilya et Maylis, 11 et 8 ans. L’atelier Do It Yourself (DIY) débute par la réalisation de cornets de glaces en origami. Entre bavardage, bricolage et coloriage, les deux soeurs ne sont pas en reste. Elles entendent bien profiter de leurs deux jours de stages culin’art ; deux jours où dessins et cuisine s’assemblent pour former un tout homogène autour d’un même thème : le « trompe l’œil ». Les enfants cherchent l’inspiration parmi les magazines culinaires éparpillés sur la table. « Moi je voudrais manger une tarte aux aubergines qui ressemble à une tarte aux myrtilles », s’exclame Maylis. Le concept du trompe l’œil est compris.

15H – Création du Menu

Pour compiler leurs idées, les filles reçoivent un petit livret vierge où rédiger leur menu. Ce livret, c’est Pauline, l’une des organisatrices, qui l’a réalisé 15 minutes auparavant en cousant des feuilles blanches entre elles. Ces ventres sur pattes y dessinent ce qu’elles imaginent manger demain. « Madeleine aux champignons » pour l’une, « glaces à l’avocat et à la carotte » pour l’autre. On hésite, feutre ou crayon de couleurs pour mes donuts salés ? Quel titre pour mon menu ? Maylis a une révélation « les bouchées gourmandes ». Les propriétaires des lieux débattent pour donner vie aux inspirations de ces fines bouches miniatures. Pauline se rappelle des recettes, Marie propose des techniques grâce à son passé de chef pâtissière. Les idées fusent, les ventres acquiescent.

JOUR 2 – Atelier Cuisine

14H15 – À vos fourneaux

On se lave les mains et puis, top, c’est parti. Tout le monde s’active en cuisine. Maylis et Lylia ont chacune leur marchepied à leur taille et leur tablier attitré. On met la main à la pâte, on prépare le fromage acheté le matin même au marché tandis qu’une sauce soja est en train de caraméliser sur le feu. Maylis pioche dans un plat « quand je mange une meringue à la rose j’ai l’impression d’être au pays des fleurs » s’émerveille-t-elle. À l’autre bout de la table, l’atelier décoration de tartelettes réveil l’imaginaire des deux sœurs. On dessine des fleurs, des tresses et on grignote. Beaucoup. À 15h, ces deux gloutonnes ont déjà goûté tous les plats. Maylis fait la grimace « on a mis du poivre dans les donuts mais ça pique un peu la langue ».

16H – La Décoration

Avant d’accueillir les parents, les filles leur préparent une belle table. Elles disposent joliment les plats. L’une chante en cuisine pendant que l’autre peaufine la décoration. Les tartes sortent du four « chaud devant !», prévient Marie. On démoule le tout et le dernier plat est emporté au salon.

16H30 – À table !

Le papa de Maylis et Lilya sonne à la porte. Ce dernier tente de deviner les ingrédients des gourmandises réalisées par ses filles. « J’ai vraiment cru que ces champignons étaient des macarons  », s’étonne le père. Mission réussie pour ces deux apprentis culin’artistes. « On y a mis tout notre amour », se réjouit l’une des fillettes. Le repas est une vraie réussite, tout le monde se régale. « J’aimerais que cette journée dure toujours », soupire Maylis avant de rentrer chez elle.

Pauline Autin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*