News Ticker

FPNI : Film projeté non identifié

A l’occasion de la rétrospective Planète science-fiction, l’institut de l’image d’Aix-en-Provence met un classique du genre à l’honneur : E.T. l’extra-terrestre.

« E.T. téléphone maison », qui ne se souvient pas de cette phrase culte ? A l’institut de l’image d’Aix-en-Provence, une nouvelle thématique est rigoureusement sélectionnée chaque mois par l’équipe afin de faire découvrir aux plus petits de grands classiques du cinéma. Pour avril, c’est la science-fiction et le film de Steven Spielberg, E.T. l’extra-terrestre, que les enfants âgés d’au moins 8 ans peuvent découvrir là-bas. Pour Emilie Allais, la responsable des actions jeune public, ce choix était une évidence. « E.T. l’extra-terrestre est devenu au fil des années un film de référence, presque de répertoire et il coïncide parfaitement avec le cycle d’auteurs de la thématique du mois » explique-t-elle. Elle concède néanmoins que c’est aussi un choix affectif lié à sa génération. « C’est l’un des tout premiers films que j’ai pu voir au cinéma quand j’étais petite ». De plus, c’était pour elle une manière d’approfondir la culture cinématographique d’un public pas toujours sensible à l’esthétique particulier des années 80.

« Ça se voit que c’est pas un film de maintenant mais j’ai adoré ! »,  Mathéo, 9 ans

Lors de la première projection du long-métrage, le 6 avril dernier, les 156 places de la salle Armand Lunel de la cité du livre étaient occupées. Parents et enfants étaient au rendez-vous pour cette expérience intergénérationnelle unique. A la sortie de la salle obscure, les regards sont embués, un sentiment de tristesse plane sur les visages. Il faut croire que l’histoire du jeune Elliot et de son ami E.T. perdu dans la banlieue de Los Angeles émeut toujours autant. Et ce qu’importe la génération. Même les plus jeunes, habitués aux effets spéciaux modernes sont emballés. « Ça se voit que c’est pas un film de maintenant mais j’ai adoré ! » nous confirme Mathéo, 9 ans. La maman du jeune garçon était ravie d’avoir pu partager ce moment avec son fils, habituellement plus intéressé par les jeux vidéos. Le binôme a même prévu de réitérer l’expérience dans les prochains mois. Ces séances, ouvertes à tous, ont lieu une fois par mois, les mercredis après-midi pour un tarif de 2,50€ pour les moins de 18 ans.

Victoire des Robert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*